La liste de vérification suivante contient les spécifications en matière de cluster, d'hôte et de machine virtuelle que vous devez connaître avant d'utiliser vSphere Fault Tolerance.

Consultez cette liste avant de configurer Fault Tolerance.

Remarque :

Le basculement des machines virtuelles tolérantes aux pannes ne dépend pas de vCenter Server, mais vous devez utiliser vCenter Server pour configurer vos clusters de Fault Tolerance.

Spécifications des clusters pour Fault Tolerance

Les exigences suivantes aux clusters doivent être remplies avant d'utiliser Fault Tolerance.

  • Journalisation de Fault Tolerance et réseau vMotion configuré. Reportez-vous à Configurer la mise en réseau des machines hôtes.

  • Cluster vSphere HA créé et activé. Reportez-vous à la section Création d'un cluster vSphere HA. vSphere HA doit être activé avant la mise sous tension des machines virtuelles tolérantes aux pannes ou avant l'ajout d'un hôte dans un cluster qui prend déjà en charge des machines virtuelles tolérantes aux pannes.

Conditions requises pour les hôtes pour Fault Tolerance

Les conditions suivantes concernant les hôtes doivent être remplies avant d'utiliser Fault Tolerance.

  • Les hôtes doivent utiliser des processeurs pris en charge.

  • Les hôtes doivent avoir une licence pour Fault Tolerance.

  • Les hôtes doivent être certifiés pour Fault Tolerance. Reportez-vous à la section http://www.vmware.com/resources/compatibility/search.php et sélectionnez Recherche par ensembles compatibles Fault Tolerance pour déterminer si vos hôtes sont certifiés.

  • La configuration de chaque hôte implique l'activation de la virtualisation matérielle (HV) dans le BIOS.

Remarque :

VMware recommande que les paramètres de gestion de l'alimentation BIOS des hôtes que vous utilisez pour prendre en charge les machines virtuelles Fault Tolerant soient définis sur « Performances maximales » ou « Performances gérées par le système d'exploitation ».

Pour confirmer la compatibilité des hôtes dans le cluster pour la prise en charge de la tolérance aux pannes, vous pouvez aussi effectuer des vérifications de conformité de profils comme décrit dans Créer un cluster et vérifier la conformité.

Conditions des machines virtuelles pour Fault Tolerance

Les conditions des machines virtuelles suivantes doivent être remplies avant d'utiliser Fault Tolerance.

  • Aucun périphérique non pris en charge n'est attaché à la machine virtuelle. Reportez-vous à Interopérabilité de Fault Tolerance.

  • Les fonctions incompatibles ne doivent pas être exécutées avec les machines virtuelles tolérantes aux pannes. Reportez-vous à Interopérabilité de Fault Tolerance.

  • Les fichiers des machines virtuelles (sauf les fichiers VMDK) doivent être stockés sur le stockage partagé. Les solutions de stockage partagé approuvées comprennent Fibre Channel, iSCSI (matériel et logiciel), NFS et NAS.

Autres recommandations de configuration

Vous devez respecter les directives suivantes lors de la configuration de Fault Tolerance.

  • Si vous accédez au stockage partagé par NFS, utilisez du matériel NAS dédié avec au moins une carte réseau 1 Gbit pour atteindre les performances réseaux requises pour le bon fonctionnement de Fault Tolerance.

  • La réservation de mémoire d'une machine virtuelle Fault Tolerant est définie par la taille de la mémoire de la machine virtuelle lorsque Fault Tolerance est activée. Veillez à ce qu'un pool de ressources contenant des machines virtuelles Fault Tolerance dispose de réserves de mémoire dépassant la capacité de mémoire des machines virtuelles. Sans cet excédent de pool de ressources, il risque de ne pas y avoir de mémoire disponible comme capacité supplémentaire.

  • Utilisez 16 disques virtuels au maximum par machine virtuelle tolérante aux pannes.

  • Pour assurer la redondance et une protection maximale de Fault Tolerance, il est recommandé d'avoir au minimum trois hôtes par cluster. Dans une situation de basculement, on dispose ainsi d'un hôte capable de gérer la nouvelle machine virtuelle secondaire qui est créée.