Utilisez la procédure suivante pour configurer Microsoft Cluster Service (MSCS) comme solution de disponibilité pour vCenter Server.

Préambules

  • Créer une machine virtuelle (VM) avec l'un des systèmes d'exploitation invités suivants :

    • Windows 2008 R2 Datacenter

    • Windows 2012 R2 Datacenter

  • Ajoutez deux disques à mappage de périphériques bruts (RDM) à cette machine virtuelle. Ces disques doivent être montés lorsqu'ils sont ajoutés et les disques RDM doivent également être indépendants et permanents.

  • Créez une contrôleur SCSI distinct avec l'option de partage de bus définie sur Physique.

    Remarque :

    Du fait que cette configuration utilise un contrôleur SCSI avec l'option de partage de bus définie sur Physique, la sauvegarde et la restauration ne sont pas prises en charge. Vous devez utiliser un agent basé sur l'hôte pour la sauvegarde ou la restauration.

  • Définissez le nœud du périphérique virtuel sur le contrôleur SCSI 1 nouvellement créé.

  • Ouvrez le lecteur MSCS et créez deux dossiers : un pour les données VC et un autre pour l'installation VC.

  • Installez une instance de Platform Services Controller avant d'installer vCenter Server et fournissez son nom de domaine complet lors de l'installation.

Figure 1. Cluster MSCS pour la haute disponibilité de vCenter Server
Cluster MSCS pour la disponibilité de vCenter Server
Remarque :

MSCS en tant qu'option de disponibilité de vCenter Server est fourni uniquement pour les nœuds de gestion de vCenter Server (nœud M). Pour les nœuds d'infrastructure, les clients doivent déployer plusieurs nœuds N à des fins de haute disponibilité. Des nœuds M et N ne peuvent pas coexister sur la même machine virtuelle pour la protection MSCS.

Procédure

  1. Mettez sous-tension la machine virtuelle.
  2. Formatez les deux disques RDM, attribuez-leur des lettres de lecteur, puis convertissez-les en MBR.
  3. À l'aide des options Windows > Server Manager > Fonctionnalités, installez .net.
  4. Installez vCenter Server sur l'un des disques RDM et définissez l'option de démarrage sur Manuelle.
  5. Mettez hors tension la machine virtuelle.
  6. Détachez les disques RDM.

    Le détachement des disques RDM n'est pas une suppression permanente. Ne sélectionnez pas Supprimer du disque et ne supprimez pas les fichiers vmdk.

  7. Clonez la machine virtuelle et sélectionnez l'option Personnaliser le système d'exploitation, pour que le clone ait une identité unique.

    Créez une identité unique au moyen du fichier sysrep par défaut ou du fichier sysrep personnalisé.

  8. Attachez les RDM partagés aux deux machines virtuelles et mettez-les sous tension.
  9. Modifiez le nom d'hôte et l'adresse IP sur la première machine virtuelle (VM1).

    Notez l'adresse IP et le nom d'hôte qui ont été initialement utilisés au moment de l'installation de vCenter Server sur VM1. Ces informations sont utilisées pour attribuer une adresse IP de rôle de cluster.

  10. Installez un clustering de basculement sur les deux nœuds.
  11. Pour créer un cluster MSCS sur VM1, incluez les deux nœuds dans le cluster. Sélectionnez également l'option de validation sur le nouveau cluster.
  12. Pour commencer à configurer les rôles, sélectionnez Service générique et cliquez sur Suivant.
  13. Sélectionnez VMware Service Lifecycle Manager dans la liste des services et cliquez sur Suivant.
  14. Entrez le nom de l'hôte et l'adresse IP utilisés pour VM1. Attribuez ensuite le disque RDM au rôle.
  15. Dans l'assistant Répliquer les paramètres du registre, ajoutez la clé de registre SYSTEM\CurrentControlSet\Services\VMwareDirectoryService et cliquez sur Suivant.
  16. À l'aide de l'option Ajouter une ressource, ajoutez les services VMware AFD et Configuration de VMware vCenter au rôle.
  17. Arrêtez, puis redémarrez le rôle.

Résultats

Vous avez créé un cluster MSCS pouvant prendre en charge la disponibilité de vCenter Server.

Que faire ensuite

Après avoir créée le cluster MSCS, vérifiez que le basculement s'effectue en mettant hors tension la machine virtuelle hébergeant vCenter Server (VM1). Quelques minutes après, vérifiez que les services s'exécutent sur l'autre VM (VM2).