Un client NFS intégré dans ESXi utilise le protocole NFS (Network File System) sur TCP/IP pour accéder à un volume NFS désigné qui se trouve sur un serveur NAS. L'hôte ESXi peut monter le volume et l'utiliser pour ses besoins en stockage. vSphere prend en charge les versions 3 et 4.1 du protocole NFS.

En général, le répertoire ou volume NFS est créé par un administrateur de stockage est exporté depuis le serveur NFS. Le volume NFS n'a pas besoin d'être formaté avec un système de fichiers local, comme VMFS. Vous pouvez monter le volume directement sur les hôtes ESXi et l'utiliser pour stocker et démarrer les machines virtuelles de la même manière que vous utilisez les banques de données VMFS.

Outre le stockage des disques virtuels sur les banques de données NFS, vous pouvez employer NFS comme référentiel central pour les images ISO, les modèles de machine virtuelle, etc. Si vous utilisez la banque de données pour les images ISO, vous pouvez connecter le périphérique CD-ROM de la machine virtuelle à un fichier ISO sur la banque de données, et installer un système d'exploitation invité depuis le fichier ISO.

ESXi prend en charge les capacités de stockage suivantes sur la plupart des volumes NFS :

  • vMotion et Storage vMotion

  • High Availability (HA) et Distributed Resource Scheduler (DRS)

  • Fault Tolerance (FT) et profils d'hôte

    Remarque :

    NFS 4.1 ne prend pas en charge l'option Fault Tolerance héritée.

  • Images ISO, présentées en tant que CD-ROM aux machines virtuelles

  • Snapshots de machine virtuelle

  • Machines virtuelles à disques virtuels haute capacité ou disques supérieurs à 2 To Les disques virtuels créés sur des banques de données NFS sont provisionnés dynamiquement par défaut, sauf si vous utilisez une accélération matérielle prenant en charge la réservation d'espace. NFS 4.1 ne prend pas en charge l'accélération matérielle. Pour plus d'informations, consultez Stockage vSphere.