Par défaut, vSphere Auto Deploy ne provisionne des hôtes que si une partition est disponible sur l'hôte. L'option de partitionnement automatique crée une banque de données VMFS sur le stockage local de votre hôte. Vous pouvez configurer un hôte de référence pour partitionner automatiquement tous les hôtes que vous provisionnez avec vSphere Auto Deploy.

Pourquoi et quand exécuter cette tâche

ATTENTION :

Si vous modifiez le comportement par défaut du partitionnement automatique, vSphere Auto Deploy écrase les partitions existantes, quel qu'en soit le contenu. Si vous activez cette option, assurez-vous qu'il n'y ait aucune perte de données accidentelle.

Pour vous assurer que les SSD locaux restent non partitionnés pendant le partitionnement automatique, vous devez définir le paramètre skipPartitioningSsds=TRUE sur l'hôte de référence.

Pour plus d'informations sur la manière d'éviter le formatage SSD lors du partitionnement automatique, consultez la documentation de Stockage vSphere.

Préambules

  • Provisionnez l'hôte à utiliser comme hôte de référence avec une image ESXi en utilisant vSphere Auto Deploy.

  • Vérifiez que vous avez accès à un vSphere Web Client qui peut se connecter au système vCenter Server.

Procédure

  1. Dans le navigateur vSphere Web Client, accédez à l'hôte à utiliser comme hôte de référence.
  2. Sélectionnez l'onglet Gérer et sélectionnez Paramètres.
  3. Sous Système, sélectionnez Paramètres système avancés, puis cliquez sur Modifier.
  4. Accédez à VMkernel.Boot.autoPartition par défilement et cochez la case Activé.
  5. (Facultatif) : Si vous souhaitez que les SSD locaux restent non partitionnés, accédez à VMkernel.Boot.skipPartitioningSsds par défilement et cochez la case Activé.
  6. Cliquez sur OK.
  7. Si aucun profil d'hôte n'existe pour votre hôte de référence, créez-en un.

Résultats

Le partitionnement automatique s'effectue au démarrage de l'hôte.

Que faire ensuite