La virtualisation de CPU ajoute divers suppléments en fonction de la charge de travail et du type de virtualisation utilisé.

Une application est affectée au CPU si elle consacre la plupart de son temps à exécuter des instructions et non à attendre des événements externes tels que l'interaction utilisateur, une entrée périphérique ou la récupération de données. Pour de telles applications, le supplément de virtualisation de CPU inclut les instructions supplémentaires devant être exécutées. Ce temps système prend le temps de traitement de CPU pouvant être utilisé par l'application elle-même. Le supplément de virtualisation de CPU se traduit généralement par une diminution des performances générales.

Pour les applications non dédiées au CPU, la virtualisation de CPU se traduit certainement par une augmentation de l'utilisation du CPU. Si de la capacité de CPU de rechange est disponible pour absorber le supplément, il peut toujours fournir des performances similaires en termes de débit général.

ESXi prend en charge jusqu'à 128 processeurs virtuels (CPU) pour chaque machine virtuelle.

Remarque :

Déployer des applications à thread unique sur des machines virtuelles à processeur unique, plutôt que sur des machines virtuelles SMP qui ont plusieurs CPU, afin d'obtenir une meilleure performance et une meilleure utilisation des ressources.

Les applications à thread unique peuvent exploiter uniquement un CPU unique. Le déploiement de telles applications sur des machines virtuelles à double processeur n'augmente pas la vitesse de l'application. Dans ces cas, le second CPU virtuel utilise les ressources physiques que les autres machines virtuelles pourraient autrement utiliser.