Un système de stockage basé sur des volumes virtuels fournit des points de terminaison de protocole détectables sur l'infrastructure du stockage physique. Les hôtes ESXi utilisent les points de terminaison de protocole pour se connecter aux volumes virtuels sur le stockage. L'utilisation de points de terminaison de protocole dépend des protocoles de stockage qui exposent les points de terminaison aux hôtes ESXi.

Virtual Volumes prend en charge les protocoles NFS versions 3 et 4.1, iSCSI, Fibre Channel et FCoE.

Quel que soit le protocole utilisé, les points de terminaison de protocole fournissent un accès uniforme au stockage SAN et au stockage NAS. Un volume virtuel, comme un fichier sur une banque de données classique, est présenté à une machine virtuelle en tant que disque SCSI.

Remarque :

Un conteneur de stockage est dédié à SCSI ou à NAS et ne peut pas être partagé entre ces types de protocoles. Une baie peut contenir un conteneur de stockage avec des points de terminaison de protocole SCSI et un conteneur différent avec des points de terminaison de protocole NFS. Le conteneur ne peut pas utiliser une combinaison de points de terminaison de protocole SCSI et NFS.

Virtual Volumes et transports basés sur SCSI

Sur les baies de disque, les volumes virtuels prennent en charge les protocoles Fibre Channel, FCoE et iSCSI.

En cas d'utilisation du protocole SCSI, le point de terminaison de protocole représente un proxy LUN défini par un WWN de LUN T10.

Comme tous les LUN basés sur des blocs, les points de terminaison de protocole sont détectés à l'aide de commandes de détection LUN standard. L'hôte ESXi recherche régulièrement de nouveaux périphériques et détecte de manière asynchrone les points de terminaison de protocole basés sur des blocs. Le point de terminaison de protocole peut être accessible au moyen de plusieurs chemins d'accès. Sur ces chemins d'accès, le trafic respecte des stratégies de sélection de chemin d'accès connues, comme toujours pour les LUN.

Sur les baies de disque SCSI, au moment de la création d'une machine virtuelle, ESXi crée un volume virtuel et lui attribue le format VMFS. Ce petit volume virtuel stocke tous les fichiers de métadonnées de machines virtuelles et est appelé le config‐VVol. Le config‐VVol fonctionne comme un localisateur de stockage de machine virtuelle pour vSphere.

Sur les baies de disque, Virtual Volumes prend en charge les mêmes commandes SCSI que VMFS et utilise ATS comme mécanisme de verrouillage.

Virtual Volumes et transports NFS

Avec le stockage NAS, un point de terminaison de protocole est un partage NFS que l'hôte ESXi monte à l'aide d'une adresse IP ou d'un nom DNS et d'un nom de partage. Virtual Volumes prend en charge le protocole NFS versions 3 et 4.1pour accéder au stockage NAS. Les formats IPv4 et IPv6 sont pris en charge.

Quel que soit la version utilisée, une baie de stockage peut fournir plusieurs points de terminaison de protocole pour maximiser la disponibilité.

En outre, NFS version 4.1 introduit des mécanismes de jonction qui activent l'équilibrage de charge et la gestion multivoie.

Virtual Volumes sur les périphériques NAS prend en charge les mêmes RPC (Remote Procedure Calls) NFS que les hôtes ESXi utilisent lors de la connexion aux points de montage NFS.

Sur les périphériques NAS, un config‐VVol est une sous-arborescence de répertoire correspondant à un config‐VVolID. Le config‐VVol doit prendre en charge les répertoires et d'autres opérations nécessaires au protocole NFS.