Lorsque vous configurez des serveurs NFS pour utiliser ESXi, suivez les recommandations de votre fournisseur de stockage. Outre ces recommandations générales, utilisez les directives spécifiques qui s'appliquent à NFS dans l'environnement vSphere.

Les directives incluent les éléments suivants.

  • Assurez-vous que les serveurs NAS que vous utilisez sont répertoriés dans VMware HCL. Utilisez la bonne version du microprogramme du serveur.

  • Assurez-vous que le volume NFS est exporté en utilisant NFS sur TCP.

  • Assurez-vous que le serveur NAS exporte un partage particulier en tant que NFS 3 ou NFS 4.1. Le serveur NAS ne doit pas fournir deux versions de protocole pour le même partage. Le serveur NAS doit appliquer cette stratégie, car ESXi n'empêche pas le montage du même partage avec différentes versions de NFS.

  • NFS 3 et NFS 4.1 non Kerberos (AUTH_SYS) ne prennent pas en charge la fonctionnalité d'utilisateur délégué qui permet d'accéder aux volumes NFS en utilisant des informations d'identification non racine. Si vous utilisez NFS 3 ou NFS 4.1 non-Kerberos, assurez-vous que chaque hôte a un accès racine au volume. Différents fournisseurs de stockage ont différentes méthodes d'activation de cette fonctionnalité, mais les serveurs NAS utilisent généralement l'option no_root_squash. Si le serveur NAS n'accorde pas un accès racine, vous pourrez quand même monter la banque de données NFS sur l'hôte. Cependant, vous ne pouvez pas créer de machines virtuelles sur la banque de données.

  • Si le volume NFS sous-jacent est en lecture seule, assurez-vous que le volume est exporté sous forme de partage en lecture seule par le serveur NFS. Vous pouvez également monter le volume sous forme de banque de données en lecture seule sur l'hôte ESXi. Sinon, l'hôte considère que la banque de données est en lecture et en écriture et peut ne pas ouvrir les fichiers.