Votre système doit disposer d'une configuration matérielle et logicielle spécifique pour que vous puissiez mettre à niveau vCenter Server sur une machine virtuelle ou un serveur physique Windows.
  • Synchronisez les horloges sur toutes les machines exécutant les services vCenter Server. Reportez-vous à Synchronisation des horloges sur le réseau vSphere.

  • Assurez-vous que le nom du réseau système des machines exécutant les services vCenter Server est valide et que ces machines sont accessibles à partir d'autres machines du réseau.

  • Assurez-vous que le nom d'hôte de la machine virtuelle ou du serveur physique sur laquelle/lequel vous installez ou mettez à niveau vCenter Server est conforme aux directives RFC 1123.

  • Si votre service vCenter Server s'exécute en utilisant un compte d'utilisateur autre que le compte du système local, vérifiez que le compte d'utilisateur dans lequel le service vCenter Server s'exécute dispose des autorisations suivantes :

    • Membre du groupe Administrateurs

    • Ouvrir une session en tant que service

    • Agir en tant qu'élément du système d'exploitation (si l'utilisateur est un utilisateur de domaine)

    Remarque :

    À partir de vSphere 6.5, les services vCenter Server s'exécutent en tant que processus enfants du service VMware Service Lifecycle Manager.

  • Vérifiez que la stratégie locale de la machine virtuelle ou du serveur physique sur laquelle/lequel vous installez ou mettez à niveau vCenter Server permet d'attribuer des droits Ouvrir une session en tant que tâche aux nouveaux utilisateurs locaux.

    Remarque :

    À partir de vSphere 6.5, certains processus vCenter Server utilisent des utilisateurs locaux séparés qui sont automatiquement créés et ajoutés à la stratégie de sécurité locale Ouvrir une session en tant que tâche. Ces nouveaux utilisateurs locaux sont cm, content-library, eam, imagebuilder, mbcs, netdumper, perfcharts, rbd, vapiEndpoint, vmware-vpostgres, vsan-health, vsm, vsphere-client et vsphere-ui.

  • Vérifiez que le compte LOCAL SERVICE dispose de l'autorisation de lecture sur le dossier dans lequel vCenter Server est installé et sur le registre HKLM.

  • Assurez-vous que la connexion entre la machine virtuelle ou le serveur physique et le contrôleur de domaine fonctionne.