La migration à froid est la migration de machines virtuelles hors tension ou interrompues entre des hôtes dans des clusters, des centres de données et des instances de vCenter Server. Avec la migration à froid, vous pouvez également déplacer les disques associés d'une banque de données à une autre.

Vous pouvez utiliser la migration à froid pour imposer à l'hôte cible des exigences inférieures à celles applicables lors de l'utilisation de vMotion. Par exemple, si vous utilisez la migration à froid lorsqu'une machine virtuelle contient un programme d'installation d'application complexe, les contrôles de compatibilité de vMotion peuvent empêcher le déplacement de la machine virtuelle vers un autre hôte.

Vous devez mettre hors tension ou interrompre les machines virtuelles avant de commencer le processus de migration à froid. La migration d'une machine virtuelle interrompue est considérée comme une migration à froid, car bien que la machine virtuelle soit sous tension, elle n'est pas en cours d'exécution.

Contrôle de compatibilité de CPU lors d'une migration à froid

Si vous tentez de migrer une machine virtuelle hors tension qui est configurée avec un système d'exploitation 64 bits vers un hôte qui ne prend pas en charge les systèmes d’exploitation 64 bits, vCenter Server génère un avertissement. Sinon, les contrôles de compatibilité de CPU ne s'appliquent pas lorsque vous migrez des machines virtuelles hors tension avec une migration à froid.

Quand vous migrez une machine virtuelle interrompue, le nouvel hôte pour la machine virtuelle doit répondre à des exigences de compatibilité de CPU. Cette exigence permet à la machine virtuelle de relancer l’exécution sur le nouvel hôte.

Opérations lors d'une migration à froid

Une migration à froid comporte les opérations suivantes :

  1. Si vous sélectionnez l'option de déplacement vers une banque de données différente, les fichiers de configuration, y compris le fichier NVRAM (paramètres BIOS), les fichiers journaux et le fichier d'interruption, seront déplacés depuis l'hôte source vers la zone de stockage associée à l'hôte de destination. Vous pouvez également choisir de déplacer les disques de la machine virtuelle.

  2. La machine virtuelle est enregistrée avec le nouvel hôte.

  3. Dès que la migration est terminée, l'ancienne version de la machine virtuelle est supprimée de l'hôte source et de la banque de données si vous avez sélectionné l'option de déplacement vers une autre banque de données.

Trafic réseau de la migration à froid

Par défaut, les données d'une migration à froid, du clonage et des snapshots d'une machine virtuelle sont transférées via le réseau de gestion. Ce trafic est un trafic de provisionnement. Il n'est pas chiffré, mais utilise le codage RLE (Run-length Encoded) des données.

Sur un hôte, vous pouvez dédier un adaptateur réseau VMkernel distinct au trafic de provisionnement (par exemple, pour isoler ce trafic sur un autre VLAN). Sur un hôte, vous ne pouvez pas attribuer plusieurs adaptateurs VMkernel au trafic de provisionnement. Pour plus d'informations sur l'activation du trafic de provisionnement sur un adaptateur VMkernel distinct, reportez-vous au document Mise en réseau vSphere.

Si vous prévoyez de transférer de gros volumes de données de la machine virtuelle que le réseau de gestion ne peut pas prendre en charge, redirigez le trafic de migration à froid sur un hôte vers la pile TCP/IP qui est dédiée à la migration à froid et au clonage de machines virtuelles hors tension. Vous pouvez également procéder à une redirection si vous souhaitez isoler le trafic de migration à froid dans un sous-réseau différent du réseau de gestion (par exemple, pour une migration sur une longue distance). Reportez-vous à Placer du trafic de migration à froid, de clonage et de snapshosts sur la pile TCP/IP de provisionnement.