Pour utiliser et gérer des clusters TKG, configurez un éditeur de texte par défaut pour kubectl.

Utilisation de la commande kubectl edit

Après avoir provisionné un cluster TKG, vous devez l'utiliser et le maintenir. Les tâches standard incluent la mise à l'échelle des nœuds de cluster et la mise à jour de la version de TKR. Pour effectuer ces tâches, mettez à jour le manifeste du cluster à l'aide de la commande kubectl edit.

La commande kubectl edit CLUSTER-KIND/CLUSTER-NAME ouvre le manifeste du cluster dans l'éditeur de texte défini par votre variable d'environnement KUBE_EDITOR ou EDITOR. Lorsque vous enregistrez les modifications du manifeste, kubectl signale que les modifications ont été enregistrées et que le cluster est mis à jour avec les modifications.

Par exemple :
kubectl edit tanzukubernetescluster/tkg-cluster-1
tanzukubernetescluster.run.tanzu.vmware.com/tkg-cluster-1 edited
Pour annuler les modifications, fermez l'éditeur sans enregistrer.
kubectl edit tanzukubernetescluster/tkg-cluster-1
Edit cancelled, no changes made.

Configuration de kubectl edit

Pour utiliser la commande kubectl edit, sur Linux, la variable d'environnement EDITOR est définie. Sinon, créez une variable d'environnement KUBE_EDITOR et spécifiez votre éditeur de texte préféré comme valeur de variable. Ajoutez l'indicateur watch ( -w) afin que kubectl sache quand vous avez validé (enregistré) vos modifications.

Reportez-vous aux instructions spécifiques de votre système d'exploitation.

Linux

Pour configurer kubectl edit sous Linux (Ubuntu, par exemple), l'EDITOR de ligne de commande par défaut est Vim. Dans ce cas, aucune autre action n'est nécessaire pour utiliser la commande kubectl edit.

Si vous souhaitez utiliser un autre éditeur de texte, créez une variable d'environnement nommée KUBE_EDITOR avec la valeur définie sur le chemin d'accès de votre éditeur de texte préféré.

Mac OS

Pour configurer kubectl edit sous Mac OS, créez une variable d'environnement nommée KUBE_EDITOR avec la valeur définie sur le chemin d'accès de votre éditeur de texte préféré. Ajoutez l'indicateur watch ( -w) à la valeur de sorte que kubectl sache quand vous avez validé (enregistré) vos modifications.

Par exemple, l'ajout suivant à .bash_profile définit Sublime comme éditeur de texte par défaut pour kubectl et inclut l'indicateur watch pour que kubectl sache quand vous avez enregistré des modifications.
export KUBE_EDITOR="/Applications/Sublime.app/Contents/SharedSupport/bin/subl -w"
Windows

Pour configurer kubectl edit sous Windows, créez une variable d'environnement système nommée KUBE_EDITOR avec la valeur définie sur le chemin d'accès de votre éditeur de texte préféré. Ajoutez l'indicateur watch ( -w) à la valeur.

Par exemple, la variable d'environnement suivante définit Visual Studio Code comme éditeur de texte par défaut pour kubectl et inclut l'indicateur watch pour que Kubernetes sache quand vous enregistrez vos modifications :
KUBE_EDITOR=code -w

Pour configurer Sublime en tant qu'éditeur kubectl sur Windows, ajoutez le répertoire du programme Sublime au chemin du système et créez une variable système pour l'exécutable Sublime. Par exemple :

Sytem PATH append :
C:\Program Files\Sublime Text 3\
Nom et valeur de la variable système :
KUBE_EDITOR=sublime_text.exe -w