Vous pouvez créer des Blueprints de machine virtuelle Microsoft Azure permettant d'accéder aux ressources de ces machines.

Avant de commencer

  • Obtenez un ID d'abonnement Azure valide et les informations connexes, notamment sur le groupe de ressources, le compte de stockage et le réseau virtuel dont vous pouvez avoir besoin pour créer un Blueprint.

  • Configurez un point de terminaison Azure pour créer une connexion à Azure qui sera utilisée avec votre déploiement vRealize Automation.

  • Configurez les réservations Azure nécessaires à vos groupes d'activités.

Pourquoi et quand exécuter cette tâche

Un modèle de machine Azure par défaut s'affiche dans la catégorie Types de machines sur la page Modifier le Blueprint de vRealize Automation. Vous pouvez utiliser ce modèle de machine virtuelle comme base d'un Blueprint Azure, en suivant la procédure suivante. Après avoir créé un Blueprint Azure, vous pouvez le publier et le déployer tel quel ou l'utiliser avec des ressources Azure personnalisées ou d'autres Blueprints pour créer un Blueprint composite.

Après avoir créé et publié le Blueprint, les utilisateurs disposant des privilèges appropriés peuvent demander et provisionner une instance d'Azure par le biais du catalogue de services de vRealize Automation.

Notez que les Blueprints Azure définissent les exigences de machine virtuelle. vRealize Automation utilise ces exigences pour sélectionner la réservation convenant le mieux au déploiement.

Pour obtenir des informations sur les onglets Paramètres NSX et Propriétés de la boîte de dialogue Nouveau Blueprint, reportez-vous à la section Configuration de vRealize Automation.

Si vous souhaitez créer deux machines virtuelles simultanément à partir d'un même déploiement, vous devez créer deux noms d'interfaces réseau et deux noms de machines virtuelles.

Procédure

  1. Sélectionnez Conception > Blueprints.
  2. Cliquez sur l'icône Nouveau (Ajouter).
  3. Entrez le nom du Blueprint dans la zone de texte Nom.

    Le nom que vous indiquez est également entré dans la zone de texte ID. Dans la plupart des cas, vous pouvez ignorer les onglets Paramètres NSX et Propriétés.

  4. Cliquez sur OK.
  5. Dans le menu Catégories, cliquez sur Types de machines.
  6. Faites glisser le modèle de machine virtuelle Machine Azure vers le canevas de conception.

    Si vous avez créé une ressource Azure personnalisée à utiliser comme base d'un Blueprint, vous pouvez la sélectionner dans la catégorie attribuée dans la liste des catégories.

  7. Entrez les informations requises pour la machine virtuelle Azure dans les zones de texte sur les pages à onglets situées dans la partie inférieure du canevas de conception, qui s'affichent en faisant glisser le modèle dans le canevas de conception.

    Les choix disponibles pour les zones de texte et autres champs de l'ensemble de ces onglets sont déterminés principalement par le point de terminaison Azure configuré en tant que base pour les Blueprints.

    Pour la plupart des paramètres, lorsque vous cliquez sur la zone de texte à côté de leur nom, un nouveau volet s'ouvre dans la partie droite de la page. Dans ce volet, vous pouvez entrer les valeurs des paramètres dans la zone de texte Valeur et indiquer si elles sont Requises ou non. Notez que, dans certains cas, vous pouvez également entrer une Valeur minimale et une Valeur maximale. Cliquez sur Appliquer dans le volet droit pour remplir la zone de texte.

    Figure 1. Menu de droite du Blueprint Azure

    La plupart des champs comportent également un bouton Options avancées. Ces options vous permettent de définir des longueurs de champs et, même, de masquer des champs pour des utilisateurs finaux.

    Remarque :

    Pour effectuer la configuration du Blueprint, les champs requis doivent être remplis. Si vous souhaitez laisser un champ vide, vous pouvez revenir en arrière et supprimer l'entrée avant d'enregistrer la configuration.

    Onglet

    Description

    Paramètres importants

    Général

    Sélectionnez les informations de connexion de base pour la machine virtuelle Azure, par exemple le point de terminaison à utiliser.

    ID : identifie la machine virtuelle Azure que vous créez. Si vous modifiez ce nom, l'image de la machine virtuelle Azure dans le canevas de conception est également mise à niveau automatiquement.

    Description : identifie la machine virtuelle que vous créez et précise si elle est obligatoire ou pas.

    Instances : cette sélection permet de créer une machine virtuelle évolutive. Utilisez les champs Minimum et Maximum pour indiquer le nombre d'instances Azure pouvant être générées dynamiquement à partir de cette machine.

    Utiliser l'authentification du mot de passe : sélectionnez Oui pour utiliser l'authentification du mot de passe, ou Non pour utiliser le SSH.

    Nom d'utilisateur de l'administrateur : laissez ce champ vide pour qu'il puisse être attribué par l'utilisateur provisionnant la machine.

    Mot de passe de l'administrateur : laissez ce champ vide ; la personne provisionnant la machine pourra ainsi fournir le mot de passe approprié.

    Informations sur le build

    Ces champs vous permettent de configurer les informations relatives à la machine virtuelle créée.

    Emplacement : sélectionnez l'emplacement géographique où cette machine virtuelle sera déployée.

    Préfixe de machine : sélectionnez le bouton radio approprié pour indiquer si vous souhaitez utiliser le préfixe de machine du groupe d'activités associé ou créer un préfixe personnalisé. Si vous souhaitez utiliser un préfixe personnalisé, entrez-le dans la zone de texte Préfixe de machine personnalisé.

    Type d'image de machine virtuelle - Sélectionnez le bouton radio approprié pour l'image de la machine virtuelle : Personnalisée ou Stock. Une machine virtuelle personnalisée est créée à partir du déploiement classique Azure et offre davantage d'options de configuration pour ce qui est des services cloud, des comptes de stockage et des groupes à haute disponibilité.

    Image de machine virtuelle : identifiez l'image de machine virtuelle Azure sur laquelle le Blueprint sera basé.

    • Pour une image de machine virtuelle du stock, l'URN de l'image de la machine doit correspondre au format suivant : (éditeur):(offre):(référence):(version).

    • Pour une image de machine virtuelle personnalisée, l'URN de l'image de la machine doit correspondre au format suivant :

      https://compte-stockage.blob.core.windows.net/container/image.vhd

    Pour les images personnalisées, vous devez également renseigner la zone de texte Type d'image de système d'exploitation (Windows ou Linux).

    Utilisateur Admin : entrez le nom de l'utilisateur admin désigné configuré pour les machines virtuelles basées sur ce Blueprint. Ce champ peut être laissé vide si le nom a été saisi dans le formulaire de demande.

    Authentification : sélectionnez le bouton radio approprié pour indiquer si les machines virtuelles basées sur ce Blueprint nécessiteront un mot de passe ou l'authentification SSH.

    Mot de passe de l'administrateur : mot de passe de l'administrateur de l'instance de machine virtuelle.

    Série : définit la taille totale d'une instance de machine virtuelle. Reportez-vous à la documentation d'Azure à l'adresse https://azure.microsoft.com/fr-fr/documentation/articles/virtual-machines-windows-sizes/ pour obtenir des informations sur la série.

    Taille : définit la taille de l'instance de machine virtuelle spécifique dans une série. La taille dépend de la série sélectionnée. Si vous disposez d'une connexion valide à une instance d'Azure, les tailles disponibles sont remplies dynamiquement en fonction de l'abonnement et de l'emplacement sélectionné, mais aussi de la série. Reportez-vous à la documentation d'Azure pour obtenir des informations sur la taille.

    Détails de la taille de l'instance : informations facultatives sur la série et la taille de l'instance de machine virtuelle.

    Ressources de machine

    Organisez les ressources de machine virtuelle dans des compartiments. Un groupe de ressources est une construction organisationnelle qui regroupe des ressources de machine virtuelle telles que des sites Web, comptes, bases de données et réseaux.

    Un groupe à haute disponibilité est un mécanisme permettant de gérer deux machines virtuelles ou plus afin de prendre en charge la redondance. Reportez-vous à la section https://azure.microsoft.com/en-us/documentation/articles/virtual-machines-windows-manage-availability/ pour obtenir plus d'informations sur les groupes à haute disponibilité Azure.

    Remarque :

    Si vous configurez un Blueprint avec le nombre maximal d'instance Azure défini sur une valeur supérieure à 1, vous devez utiliser le groupe de ressources et le groupe à haute disponibilité existants au lieu d'en créer de nouveaux. L'utilisation de nouveaux groupes de ressources ou groupes à haute disponibilité sur plusieurs instances dans le même déploiement générera des erreurs et d'autres problèmes s'ils sont associés à des équilibrages de charge.

    Créer ou réutiliser un groupe de ressources : sélectionnez le bouton radio approprié pour indiquer si vous souhaitez utiliser le groupe de ressources Azure existant ou en créer un nouveau. Le nom du groupe de ressources existant est indiqué sur la page Groupes de ressources dans le portail Azure. Si vous choisissez de créer un nouveau groupe de ressources, un nom approprié pour celui-ci s'affiche automatiquement dans la zone de texte Groupe de ressources.

    Créer ou réutiliser un groupe à haute disponibilité : sélectionnez le bouton radio approprié en fonction de ce que vous voulez faire. Si vous sélectionnez l'option Créer nouveau, les informations appropriées pour le nouveau groupe à haute disponibilité apparaissent dans la zone de texte.

    Stockage

    Ces champs vous permettent d'organiser les comptes de stockage Azure. Un compte de stockage permet d'accéder aux différents types de stockage Azure, tels que blob Azure, tableau de file d'attente et stockage de fichier. Pour la plupart des Blueprints, vous pouvez accepter les valeurs par défaut.

    Compte de stockage : entrez le nom du compte de stockage de la machine virtuelle, le cas échéant. Le disque du système d'exploitation de la machine virtuelle Azure est déployé dans ce compte de stockage. Des informations sur les groupes de stockage sont disponibles sur le portail Azure. Vous pouvez avoir plusieurs comptes de stockage.

    Remarque :

    Les noms de comptes de stockage comportant des traits de soulignement ou d'autres caractères spéciaux peuvent être à l'origine d'erreurs.

    Ajouter stockage de diagnostic : cochez cette case si vous utilisez des données de diagnostic avec votre instance Azure.

    Nombre de disques de stockage : sélectionnez le nombre approprié de disques de stockage des données utilisé avec votre machine virtuelle. Vous pouvez spécifier quatre disques au maximum. Ces disques sont en plus du disque du système d'exploitation spécifié dans la zone de texte Compte de stockage.

    Nombre de disques de stockage

    • Nom du disque : nom attribué au disque.

    • Type de disque : type de périphérique de stockage.

    • Taille du disque : taille de stockage.

    • Réplication : méthode de redondance utilisée pour la sauvegarde du disque.

    • Mise en cache de l'hôte : indique si les opérations de lecture/écriture sont mises en cache pour améliorer les performances.

    Réseau

    Ces champs vous permettent de sélectionner les options de mise en réseau du Blueprint de machine virtuelle. Pour la plupart des Blueprints, vous pouvez accepter les valeurs par défaut et le consommateur entrera les informations relatives au réseau appropriées lors du déploiement.

    Remarque :

    Vous pouvez créer une seule machine virtuelle par interface, mais chaque machine virtuelle peut avoir jusqu'à quatre interfaces.

    Cliquez sur le tableau pour ouvrir la boîte de dialogue située sur la droite et contenant un autre tableau modifiable comportant les champs suivants.

    • Nom de l'équilibrage de charge : équilibrage de charge utilisé avec l'instance Azure.

    • Nombre d'interfaces réseau : sélectionnez le nombre d'interfaces réseau utilisées avec l'instance Azure. Le nombre d'interfaces réseau doit être pris en charge par la taille de machine virtuelle sélectionnée dans l'onglet Stockage.

    • Interface réseau : sélectionnez l'interface réseau appropriée au Blueprint de la machine virtuelle. Si vous entrez un réseau existant, vous pouvez ignorer tous les autres onglets Réseau. Si vous entrez un nom d'interface réseau qui n'existe pas, une nouvelle interface réseau avec ce nom est créée et pouvez utiliser les autres onglets Réseau pour la configurer.

    • Préfixe du nom de la carte réseau : préfixe de la carte d'interface réseau.

    • Type d'adresse IP : indique si la machine virtuelle utilise une adresse IP statique ou dynamique.

    • Configuration réseau : entrez la configuration réseau appropriée. Les profils réseau sont pris en charge. Il existe deux options : Spécifier des réseaux Azure et Utiliser un profil réseau. Les champs suivants changent en fonction de l'option sélectionnée.

      • Les options suivantes sont disponibles si vous sélectionnez Spécifier des réseaux Azure. Si vous laissez ces zones de texte vides, les constructions de réseau par défaut sont utilisées en fonction des informations spécifiées dans la réservation applicable.

        • Nom du réseau virtuel : nom du réseau virtuel.

        • Nom du sous-réseau : nom de domaine du sous-réseau Azure.

        • Nom de l'adresse IP publique : nom facultatif de la construction d'adresse IP publique dans Azure qui doit être associée à l'interface réseau applicable.

      • Si vous sélectionnez l'option Utiliser un profil réseau, la configuration réseau est détachée des constructions Azure sous-jacentes et est couplée avec le profil de mise en réseau vRealize Automation.

        • Si vous laissez la zone de texte Profil réseau vide, le réseau virtuel et le sous-réseau Azure par défaut sont résolus en fonction des réservations applicables pour lesquels un profil réseau est spécifié.

        • Si vous entrez un profil réseau, le réseau virtuel et le sous-réseau Azure sont résolus en fonction de la réservation correspondante.

  8. Cliquez sur Terminer pour enregistrer la configuration du Blueprint et revenir sur la page Blueprints principale.

Que faire ensuite

Si vous souhaitez publier le Blueprint, sélectionnez-le sur la page Blueprints principale et cliquez sur Publier. Un Blueprint publié est disponible sur la page Éléments du catalogue. Un gestionnaire de groupe d'activité ou équivalent peut également utiliser ce Blueprint comme base d'un Blueprint composite.