Un administrateur système peut modifier la méthode d'authentification utilisée pour accéder à la base de données SQL lors de l'exécution (une fois l'installation terminée). Par défaut, l'identité Windows du compte actuellement connecté est utilisée pour connecter la base de données une fois son installation terminée.