Il est possible d'utiliser les workflows inclus dans le plug-in SQL et de les exécuter dans le client Orchestrator pour configurer le plug-in SQL et ajouter, mettre à jour ou supprimer une base de données.