En tant qu'administrateur, vous pouvez ajouter des propriétés personnalisées et des contraintes de gouvernance au niveau du projet lorsque les exigences du projet sont différentes des modèles de cloud vRealize Automation Cloud Assembly. Outre les balises de contrainte, vous pouvez ajouter des balises de ressources. Celles-ci sont ajoutées aux ressources déployées pendant le processus de provisionnement afin de permettre la gestion des ressources.

Présentation des balises de ressources de projet

Les balises de ressources de projet fonctionnent comme des balises d'identification normalisées. Vous pouvez les utiliser pour gérer les ressources déployées et assurer la conformité.

Les balises de ressources définies dans un projet sont ajoutées à toutes les ressources de composant déployées dans le cadre de ce projet. Vous pouvez ensuite utiliser le balisage standard pour gérer les ressources à l'aide d'autres applications pour par exemple surveiller les dépenses à l'aide de CloudHealth et surtout pour garantir la conformité.

Par exemple, en tant qu'administrateur de cloud, vous souhaitez utiliser une application telle que CloudHealth pour gérer les coûts. Vous ajoutez la balise costCenter:eu-cc-1234 à un projet dédié au développement d'un outil de ressources humaines de l'Union européenne. Lorsque l'équipe de projet effectue le déploiement à partir de ce projet, la balise est ajoutée aux ressources déployées. Vous configurez ensuite l'outil d'évaluation des coûts pour identifier et gérer les ressources qui incluent cette balise. Dans d'autres projets avec d'autres centres de coûts, des valeurs différentes seraient associées à la clé.

Présentation des balises de contrainte de projet

Une contrainte de projet fonctionne comme une définition de gouvernance. Il s'agit d'une balise key:value qui définit les ressources que la demande de déploiement utilise ou évite dans les zones de cloud d'un projet.

Le processus de déploiement recherche des balises pour les réseaux et le stockage qui correspondent aux contraintes du projet, et se déploie en fonction des balises correspondantes.

La contrainte d'extensibilité est utilisée pour préciser l'instance intégrée de vRealize Orchestrator devant servir pour les workflows d'extensibilité.

Envisagez l'utilisation des formats suivants lorsque vous configurez des contraintes de projet.

  • key:value et key:value:hard. Utilisez cette balise, dans l'un ou l'autre format, lorsque le modèle de cloud doit être provisionné sur des ressources disposant de la balise de capacité correspondante. Le processus de déploiement échoue lorsqu'aucune balise correspondante n'est trouvée. Par exemple, un modèle de cloud déployé par les membres d'un projet doit être provisionné sur un réseau compatible PCI. Vous utilisez security:pci. Si aucun réseau n'est trouvé dans les zones de cloud du projet, le déploiement échoue. Aucun déploiement non sécurisé n'est donc possible.
  • key:value:soft. Utilisez cette balise lorsque vous préférez une ressource correspondante, mais que vous souhaitez que le processus de déploiement se poursuive sans échouer et qu'il puisse accepter des ressources en cas de défaut de correspondance de la balise. Par exemple, vous préférez que les membres du projet déploient leurs modèles de cloud sur un espace de stockage moins coûteux, mais vous ne souhaitez pas que la disponibilité du stockage interfère avec leur capacité de déploiement. Vous utilisez tier:silver:soft. En l'absence d'espace de stockage marqué tier:silver dans les zones de cloud du projet, le modèle de cloud se déploie sur d'autres ressources de stockage.
  • !key:value. Utilisez cette balise, avec hard ou soft, lorsque vous souhaitez éviter d'effectuer un déploiement sur des ressources avec une balise correspondante.
Important : les balises de contrainte de projet ont une priorité plus élevée que les balises de contrainte de modèle de cloud, qu'elles remplacent au moment du déploiement. Si vous disposez d'un modèle de cloud pour lequel ce remplacement ne doit jamais se produire, vous pouvez utiliser la contrainte failOnConstraintMergeConflict:true dans le modèle de cloud. Par exemple, si votre projet comporte une contrainte réseau loc:london, mais la contrainte du modèle de cloud est loc:mumbai et vous souhaitez que le déploiement échoue avec un message signalant un conflit de contraintes, plutôt que de laisser l'emplacement du projet prévaloir, vous devez ajouter une propriété semblable à l'exemple suivant.
constraints:
	- tag: 'loc:mumbai'
failOnConstraintMergeConflict:true

Utilisation de propriétés de projet personnalisées

Vous pouvez utiliser une propriété de projet personnalisée pour générer des rapports, déclencher et remplir des actions et des workflows d'extensibilité, et remplacer les propriétés de modèle de cloud.

L'ajout d'une propriété personnalisée à un déploiement vous permet d'utiliser la valeur dans l'interface utilisateur ou de la récupérer à l'aide de l'API afin de pouvoir générer des rapports.

L'extensibilité peut également utiliser une propriété personnalisée pour un abonnement d'extensibilité. Pour plus d'informations sur l'extensibilité, reportez-vous à la section Extension et automatisation du cycle de vie des applications grâce à l'extensibilité.

Un modèle de cloud peut avoir une valeur de propriété particulière que vous souhaitez modifier pour un projet. Vous pouvez fournir un autre nom et une autre valeur en tant que propriété personnalisée.

Vous pouvez également chiffrer la valeur de propriété afin que vos utilisateurs et vous ne puissiez pas voir la valeur incluse dans le déploiement. Par exemple, vous pouvez chiffrer un mot de passe que tous les utilisateurs du projet utilisent, mais que vous ne souhaitez pas afficher. Une fois que vous avez chiffré la valeur et enregistré le projet, vous ne pouvez pas masquer ou remplacer la valeur. Si vous décochez la case Chiffré, la valeur est supprimée. Vous devez entrer à nouveau une valeur.