vRealize Operations Manager est composé d'un ou de plusieurs nœuds, dans un cluster. Pour créer des nœuds, téléchargez et exécutez le programme d'installation vRealize Operations Manager Enterprise pour Linux.

Avant de commencer

  • Prévoyez d'utiliser le système uniquement comme un nœud vRealize Operations Manager. N'hébergez pas d'autres applications sur la même machine.

  • Vérifiez que les ports de vRealize Operations Manager sont ouverts au niveau du pare-feu. Reportez-vous à Utilisation des ports réseau par vRealize Operations Manager.

  • Vérifiez que les modules prérequis sont installés. Reportez-vous à Modules Linux requis pour vRealize Operations Manager.

  • Si ce nœud doit être le nœud maître, réservez une adresse IP statique pour la machine virtuelle et prenez connaissance du serveur de nom de domaine associé, de la passerelle par défaut et des valeurs du masque réseau.

    Prévoyez de conserver l'adresse IP car il est difficile de la modifier une fois l'installation effectuée.

  • Si ce nœud doit être un nœud de données qui va devenir le nœud de réplica HA, réservez une adresse IP statique pour la machine virtuelle et prenez connaissance du serveur de nom de domaine associé, de la passerelle par défaut et des valeurs du masque réseau.

    Prévoyez de conserver l'adresse IP car il est difficile de la modifier une fois l'installation effectuée.

    En outre, familiarisez-vous avec l'attribution du nœud HA comme décrit dans À propos de la fonction High Availability de vRealize Operations Manager.

  • Planifiez la dénomination de votre domaine et de votre machine de telle sorte que le nom de la machine Linux commence et se termine par une lettre (a-z) ou un chiffre (0-9), et contienne uniquement des caractères alphabétiques, numériques ou des tirets (-). Le trait de soulignement (_) ne doit pas figurer dans le nom d'hôte ni dans le nom de domaine complet (FQDN).

    Prévoyez de conserver le nom car il est difficile de le modifier une fois l'installation effectuée.

    Pour plus d'informations, consultez les spécifications relatives au nom d'hôte dans l'IETF (Internet Engineering Task Force). Voir www.ietf.org.

  • Planifiez l'attribution et la mise en réseau de nœuds pour satisfaire aux exigences décrites dans Conditions générales du nœud de cluster vRealize Operations Manager et dans Configuration réseau requise des nœuds du cluster vRealize Operations Manager.

  • Si vous vous attendez à ce que le cluster vRealize Operations Manager utilise les adresses IPv6, consultez les restrictions IPv6 décrites dans Utilisation d'IPv6 avec vRealize Operations Manager.

  • Sachez que vRealize Operations Manager désinstalle httpd s'il est installé, car vRealize Operations Manager installe sa propre version d'Apache.

    Si vRealize Operations Manager désinstalle httpd, il sauvegarde le répertoire de configuration /etc/httpd.

  • Désinstallez toutes les copies existantes de PostgreSQL et supprimez les répertoires et les données PostgreSQL.

    vRealize Operations Manager doit installer sa propre copie de PostgreSQL.

  • Vérifiez que toutes les machines du fichier ntp.conf peuvent être résolues. En cas de doute sur le contenu du fichier ntp.conf, faites une copie de sauvegarde du fichier et remplacez l'original par la version par défaut à partir de l'installation d'une nouvelle machine.

  • Localisez votre copie du programme d'installation de vRealize Operations Manager Enterprise pour Linux.

Procédure

  1. Connectez-vous avec un compte disposant de privilèges racines.
  2. Désactivez le pare-feu.

    Si vous utilisez IPv4 :

    # su -
    # service iptables save
    iptables: Saving firewall rules to /etc/sysconfig/iptables:   [ OK ]
    # service iptables stop
    iptables: Flushing firewall rules:                            [ OK ]
    iptables: Setting chains to policy ACCEPT: filter             [ OK ]
    iptables: Unloading modules:                                  [ OK ]
    # chkconfig iptables off
    # service iptables status
    iptables: Firewall is not running.

    Si vous utilisez IPv6 :

    # su -
    # service ip6tables save
    ip6tables: Saving firewall rules to /etc/sysconfig/ip6tables: [ OK ]
    # service ip6tables stop
    ip6tables: Flushing firewall rules:                           [ OK ]
    ip6tables: Setting chains to policy ACCEPT: filter            [ OK ]
    ip6tables: Unloading modules:                                 [ OK ]
    # chkconfig ip6tables off
    # service ip6tables status
    ip6tables: Firewall is not running.
  3. Vérifiez que la limite de fichiers ouverts convient en configurant le minimum requis.
    echo "* - nofile 64000" >> /etc/security/limits.conf
  4. Set SELinux to Permissive.
    setenforce 0
    sed -i "s/SELINUX=[^ ]*/SELINUX=permissive/g" /etc/selinux/config
  5. Assurez-vous que le nom d'hôte du nœud peut être résolu.
  6. Exécutez le programme d'installation de vRealize Operations Manager Enterprise et suivez les invites.

    Ajoutez -i console, -i silent ou -i gui pour définir le mode d'installation. Le mode par défaut est conforme à votre type de session, par exemple, console pour les connexions de terminal ou gui pour X-Windows.

    cd /tmp
    sh ./vRealize_Operations_Manager_Enterprise.bin -i gui
  7. Si vous créez un cluster vRealize Operations Manager à plusieurs nœuds, répétez toutes les étapes sur chaque machine Linux qui servira de nœud dans votre cluster vRealize Operations Manager.

Que faire ensuite

Utilisez un client navigateur Web pour configurer un nœud récemment ajouté comme nœud maître vRealize Operations Manager, nœud de données, nœud replica maître High-Availability ou nœud de collecteur distant. Le nœud maître est requis en premier.

ATTENTION :

Pour des raisons de sécurité, n'accédez pas à vRealize Operations Manager à partir de clients non approuvés ou non corrigés, ou à partir de clients utilisant des extensions de navigateur.