Pour établir une connexion à la base de données Orchestrator, vous devez définir les paramètres de cette connexion.

Conditions préalables

  • Configurer une nouvelle base de données à utiliser avec le serveur Orchestrator. Reportez-vous à Configuration de la base de données d'Orchestrator.
  • Si vous utilisez une base de données SQL Server configurée pour utiliser des ports dynamiques, vérifiez que le navigateur SQL Server est actif.
  • Pour empêcher les blocages de transactions lors de l'utilisation de la base de données Microsoft SQL Server, vous devez activer les options de base de données ALLOW_SNAPSHOT_ISOLATION et READ_COMMITTED_SNAPSHOT.
  • Si votre base de données Microsoft SQL Server utilise des ports dynamiques, assurez-vous que le navigateur SQL Server est en cours d'exécution.
  • Pour éviter qu'une erreur ORA-01450 survienne lors de l'utilisation de la base de données Oracle, vérifiez que vous avez correctement configuré la taille du bloc de base de données. La taille minimale requise dépend de la taille du bloc que votre index de base de données Oracle utilise.
  • Pour stocker des caractères au format correct dans une base de données Oracle, réglez le paramètre NLS_CHARACTER_SET sur AL32UTF8 avant de configurer la connexion de la base de données et de créer la structure du tableau pour Orchestrator. Ce paramétrage est crucial pour un environnement internationalisé.
  • Pour configurer Orchestrator de manière à ce qu'il communique via une connexion sécurisée, n'oubliez pas d'importer le certificat SSL de la base de données. Pour plus d'informations, reportez-vous à Importer le certificat SSL de la base de données.

Procédure

  1. Connectez-vous au centre de contrôle en tant qu'utilisateur racine.
  2. Cliquez sur Configurer une base de données.
  3. Dans le menu déroulant Type de base de données, sélectionnez le type de base de données que le serveur Orchestrator doit utiliser.
    Option Description
    Oracle Orchestrator est configuré de manière à fonctionner avec une instance de base de données Oracle.
    SQL Server Orchestrator est configuré de manière à fonctionner avec une instance de base de données Microsoft SQL Server.
    PostgreSQL Orchestrator est configuré de manière à fonctionner avec une instance de base de données PostgreSQL.
    DerbyDB incorporée Orchestrator est configuré de manière à fonctionner avec la base de données DerbyDB incorporée.
    Note : Vous ne devez pas utiliser DerbyDB.
    Note : La base de données Microsoft SQL Server et la base de données Oracle sont obsolètes et seront supprimées dans les versions ultérieures. Jusqu'à ce qu'elles soient supprimées, la base de données Microsoft SQL Server et la base de données Oracle sont entièrement prises en charge. Après leur suppression, des outils seront fournis pour migrer les données vers la base de données Postgres.
  4. Entrez les paramètres de connexion de la base de données, puis cliquez sur Enregistrer les modifications.
    Option Description
    Adresse du serveur Adresse IP ou nom DNS du serveur de base de données.

    Cette option s'applique à l'ensemble des bases de données.

    Port Le port du serveur de base de données est utilisé pour communiquer avec votre base de données.

    Cette option s'applique à l'ensemble des bases de données.

    Utiliser SSL Sélectionnez Utiliser SSL pour utiliser une connexion SSL vers la base de données. Pour utiliser cette option, vous devez vous assurer que vous importez le certificat SSL de la base de données dans Orchestrator.

    Cette option s'applique à l'ensemble des bases de données.

    Nom de la base de données Nom complet et unique de votre base de données. Le nom de la base de données est indiqué dans le paramètre SERVICE_NAMES du fichier des paramètres d'initialisation.

    Cette option est uniquement valable pour le SQL Server et les bases de données PostgreSQL.

    Nom d'utilisateur Nom d'utilisateur utilisé par Orchestrator pour se connecter à la base de données et l'exécuter. Le nom que vous sélectionnez doit être un utilisateur valide de la base de données cible avec des droits db_owner.

    Cette option s'applique à l'ensemble des bases de données.

    Note : Le nom d'utilisateur par défaut pour la base de données PostgreSQL préconfigurée est vmware.
    Mot de passe Mot de passe du nom d'utilisateur.

    Cette option s'applique à l'ensemble des bases de données.

    Note : Le mot de passe par défaut pour la base de données PostgreSQL préconfigurée est vmware.
    Nom de l'instance (le cas échéant) Nom de l'instance de base de données qui peut être identifié par le paramètre INSTANCE_NAME dans le fichier des paramètres d'initialisation de la base de données.

    Cette option est uniquement valable pour le SQL Server et les bases de données Oracle.

    Domaine Pour utiliser l'authentification Windows, entrez le nom de domaine de la machine du serveur SQL, par exemple company.org.

    Pour utiliser l'authentification SQL, laissez cette zone de texte vide.

    Cette option est uniquement valable pour le serveur SQL et permet d'indiquer si vous souhaitez utiliser l'authentification Windows ou SQL Server.

    Utiliser le mode d'authentification Windows (NTLMv2)

    À sélectionner pour envoyer des réponses NTLMv2 lors de l'authentification Windows.

    Cette option est uniquement valable pour le SQL Server.

    Si les paramètres indiqués sont corrects, un message indique que la connexion à la base de données a réussi.

  5. Au besoin, mettez à jour la structure du tableau pour Orchestrator.
  6. Cliquez sur Enregistrer les modifications.

Résultats

La connexion à la base de données a été configurée avec succès.