Orchestrator requiert une base de données où stocker les workflows et actions.

Lorsque vous téléchargez et déployez Orchestrator Appliance, le serveur Orchestrator est préconfiguré pour fonctionner avec la base de données PostgreSQL distribuée avec le dispositif. La configuration de base de données par défaut d'Orchestrator Appliance est compatible avec les environnements de production.

Pour un serveur vRealize Orchestratorexterne , VMware recommande d'utiliser une base de données PostgreSQL, Miscrosoft SQL Server ou Oracle externe.

Pour vRealize Orchestrator qui est intégré à vRealize Automation, VMware recommande d'utiliser la base de données PostgreSQL intégrée à dispositif vRealize Automation.

Note : La base de données Microsoft SQL Server et la base de données Oracle sont obsolètes et seront supprimées dans les versions ultérieures. Jusqu'à ce qu'elles soient supprimées, la base de données Microsoft SQL Server et la base de données Oracle sont entièrement prises en charge. Après leur suppression, des outils seront fournis pour migrer les données vers la base de données Postgres.

Le workflow courant pour configurer la base de données d'Orchestrator se déroule selon les étapes suivantes :

  1. Créer une base de données. Pour plus d'informations sur la création d'une base de données, consultez la documentation de votre éditeur de base de données.
  2. Activer la connexion à distance pour la base de données.
  3. Configurer les paramètres de connexion de la base de données. Pour plus d'informations, reportez-vous à Configuration de la connexion à la base de données Orchestrator.

Si vous envisagez de mettre en place un cluster Orchestrator, il vous faut configurer la base de données pour qu'elle accepte les connexions multiples afin qu'elle puisse accepter les connexions des différentes instances de serveur Orchestrator dans le cluster.

La configuration de la base de données peut avoir une incidence sur les performances d'Orchestrator. Installez la base de données sur une machine autre que celle sur laquelle le serveur Orchestrator est installé. Cette approche garantit que la JVM et le serveur de base de données ne partageront pas le CPU, la mémoire vive et les E/S.

L'emplacement de la base de données importe car quasiment toutes les activités sur le serveur Orchestrator déclenchent des opérations sur la base de données. Pour éviter les latences de connexion de la base de données, connectez-vous au serveur de base de données géographiquement le plus proche de votre serveur Orchestrator et se trouvant sur le réseau disposant de la bande passante la plus importante.

La taille de la base de données d'Orchestrator varie en fonction de la configuration et de la manière dont les jetons de workflow sont traités. Allouez environ 50 ko à chaque objet de vCenter Server et 4 ko à chaque exécution de workflow.

Attention : Assurez-vous de disposer d'au moins 1 Go d'espace disque sur la machine sur laquelle la base de données d'Orchestrator est installée.

Un espace disque insuffisant pourrait entraîner un dysfonctionnement du serveur et du client Orchestrator.