Les plug-ins pour services, encore appelés plug-ins généralistes, confèrent des fonctionnalités qui peuvent être considérées comme des services dans Orchestrator.

Figure 1. Architecture des plug-ins pour services

Plug-ins pour services

Les plug-ins pour services exposent des bibliothèques ou utilitaires génériques à Orchestrator comme XML, SSH ou SOAP. Par exemple, les plug-ins suivants disponibles dans Orchestrator sont des plug-ins pour services.

Plug-in JDBC
Vous permet d'utiliser n'importe quelle base de données d'un workflow.
Plug-in Mail
Vous permet d'envoyer des e-mails dans un workflow.
Plug-in SSH
Vous permet d'ouvrir les connexions SSH et d'exécuter les commandes dans un workflow.
Plug-in XML
Vous permet de gérer les documents XML dans un workflow.

Les plug-ins pour services présentent les caractéristiques suivantes.

Complexité
Les plug-ins pour services présentent des niveaux de complexité de faibles à intermédiaires. Les plug-ins pour services exposent une bibliothèque spécifique ou une partie de bibliothèque dans Orchestrator afin de mettre à disposition une fonctionnalité précise. Par exemple, le plug-in XML ajoute l'implémentation d'un analyseur XML de modèle d'objet de documents (DOM) à l'API JavaScript d'Orchestrator.
Taille
Les plug-ins pour services sont relativement petits. Ils nécessitent le même ensemble de classes de base que les autres plug-ins, ainsi que d'autres classes qui proposent de nouveaux objets de script permettant d'ajouter de nouvelles fonctionnalités.
Inventaire
Les plug-ins pour services peuvent fonctionner avec un inventaire restreint d'objets ou sans inventaire du tout. Les plug-ins pour services présentent un modèle d'objet générique et peu volumineux ; ils ne sont donc pas obligés de faire apparaître ce modèle dans l'inventaire Orchestrator.