Une fois un workflow créé, vous avez la possibilité de le valider afin d'y déceler toute erreur éventuelle. Si le workflow est exempt d'erreurs, vous pouvez l'exécuter.

Conditions préalables

Créer un workflow, agencer son schéma, définir les liens et les liaisons, définir les propriétés de paramètre et créer la présentation de la boîte de dialogue des paramètres d'entrée.

Exécutez les tâches suivantes.

Procédure

  1. Cliquez sur Validation dans l'onglet Schéma de l'éditeur de workflow.
    L'outil de validation décèle toute erreur dans la définition du workflow.
  2. Une fois les éventuelles erreurs éliminées, cliquez sur Enregistrer et fermer au bas de l'éditeur de workflow.
    Vous retournez alors au client Orchestrator.
  3. Cliquez sur la vue Workflows.
  4. Dans la liste hiérarchique des workflows, sélectionnez Exemples de workflows > Créer des snapshots de toutes les machines virtuelles dans un pool de ressources.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur le workflow Créer des snapshots de toutes les machines virtuelles dans un pool de ressources et sélectionnez Démarrer le workflow.
    La boîte de dialogue des paramètres d'entrée s'ouvre et vous invite à indiquer un pool de ressources qui contient les machines virtuelles dont il faut créer un snapshot.
  6. Cliquez sur Envoyer pour exécuter le workflow.
    Un jeton de workflow apparaît sous le workflow Créer des snapshots de toutes les machines virtuelles dans un pool de ressources.
  7. Cliquez sur le jeton du workflow pour suivre la progression du workflow dans son exécution.

Résultats

Si l'exécution du workflow aboutit, le workflow crée un snapshot de l'ensemble des machines virtuelles du pool de ressources sélectionné.

Que faire ensuite

Vous pouvez générer un document dans lequel vous pourrez consulter les informations relatives au workflow. Consultez Générer la documentation sur les workflows.