Dans l'onglet Général de l'éditeur de workflow, vous indiquerez un nom et une description pour le workflow, définirez des attributs et certains aspects du comportement du workflow, définirez le numéro de version, contrôlerez la signature et définirez les autorisations de l'utilisateur.

Conditions préalables

Ouvrez le workflow à modifier dans l'éditeur de workflow.

Procédure

  1. Cliquez sur l'onglet Général de l'éditeur de workflow.
  2. Cliquez sur les chiffres de la Version pour définir un numéro de version pour le workflow.
    La boîte de dialogue Commentaire sur la version s'ouvre.
  3. Saisissez un commentaire pour cette version du workflow et cliquez sur OK.
    Par exemple, saisissez Création initiale si vous venez de créer le workflow.
    Une nouvelle version du workflow est donc créée. Vous pourrez par la suite restituer l'état du workflow dans cette version.
  4. Définissez la façon dont le workflow se comportera si le serveur Orchestrator redémarre en définissant la valeur du Comportement au redémarrage du serveur.
    • Laissez la valeur par défaut de Reprendre l'exécution du workflow pour que le workflow reprenne au point il a été interrompu dans son exécution par l'arrêt du serveur.
    • Cliquez sur Reprendre l'exécution du workflow et sélectionnez Ne pas reprendre l'exécution du workflow (définie comme ÉCHEC) pour empêcher le workflow de redémarrer si le serveur Orchestrator redémarre.
    Empêchez le workflow de redémarrer s'il dépend de l'environnement dans lequel il s'exécute. Par exemple, si un workflow nécessite un vCenter Server précis et que vous reconfigurez Orchestrator pour qu'il se connecte à un autre vCenter Server, le fait de redémarrer le workflow après redémarrage du serveur Orchestrator provoquera l'échec du workflow.
  5. Dans la zone de texte Description, saisissez une description détaillée du workflow.
  6. Cliquez sur Enregistrer au bas de l'éditeur de workflow.
    Un message vert dans la partie inférieure gauche de l'éditeur de workflow confirme que vos changements ont été enregistrés.

Résultats

Vous avez donc défini les aspects du comportement du workflow, défini sa version et défini les opérations que les utilisateurs sont à même de réaliser sur le workflow.

Que faire ensuite

Il vous faut maintenant définir les attributs et paramètres du workflow.