Vous pouvez protéger une ou plusieurs machines virtuelles et leurs disques virtuels en les répliquant vers votre organisation cloud.

Lorsque vous configurez une réplication, vous définissez un objectif de point de récupération (RPO) pour déterminer la perte de données maximale que vous pouvez tolérer. Par exemple, un objectif (RPO) d'une heure vise à ce qu'une machine virtuelle ne perde pas plus d'une heure de données lors de la récupération. Pour les valeurs RPO plus petites, moins de données sont perdues au cours d'une récupération, mais une plus grande quantité de bande passante réseau est consommée en conservant la réplique à jour. La valeur RPO affecte la planification de la réplication mais vSphere Replication n'adhère pas à une planification de réplication stricte. Reportez-vous à la rubrique Impact de la valeur de l'objectif de point de récupération sur la planification de la réplication dans la documentation Administration de vSphere Replication.

Chaque fois qu'une machine virtuelle atteint sa cible RPO, vSphere Replication enregistre environ 3 800 octets de données dans la base de données des événements de vCenter Server. Si vous définissez un délai RPO court, vous risquez de générer un volume de données important dans la base de données. Pour réduire le volume des données conservées dans la base de données d'événements de vCenter Server, limitez le nombre de jours de conservation des données d'événements par vCenter Server. Reportez-vous à Configurer la règle de rétention de base de donnée dans le Guide de gestion de vCenter Server et des hôtes. Vous pouvez également définir un délai RPO plus long.

vSphere Replication assure la cohérence des défaillances entre tous les disques appartenant à une machine virtuelle. Si vous utilisez la mise au repos, vous pouvez obtenir un niveau de cohérence des défaillances plus élevé entre les disques appartenant à une machine virtuelle. Les types de mise au repos disponibles sont définis par le système d'exploitation de la machine virtuelle. Pour obtenir des informations sur la prise en charge de la mise au repos des machines virtuelles Windows et Linux, reportez-vous aux Matrices de compatibilité pour vSphere Replication 8.2.

Si vous prévoyez d'utiliser des valeurs initiales de la réplication, assurez-vous de lire et de maîtriser les informations contenues dans la rubrique Utilisation des valeurs initiales de réplication pour les réplications vers le cloud.

Note:

Par défaut, lorsque vous configurez une machine virtuelle pour la réplication vers le cloud, ses adresses MAC et NIC sont copiées automatiquement sur le site cible dans le cadre du provisionnement de la machine virtuelle réservée. Si le réseau de test n'est pas isolé du réseau de production et si ces réseaux ont un routage commun, un test de récupération d'une machine virtuelle répliquée peut entraîner une duplication des adresses MAC dans votre centre de données virtuel. Reportez-vous à Désactiver l'exportation automatique d'adresses MAC pendant la réplication.

Conditions préalables

  • Vérifiez que le dispositif vSphere Replication est déployé dans votre environnement.

  • Vérifiez que le service Disaster Recovery to Cloud est activé dans l'organisation cloud cible.

  • Configurez une connexion à l'organisation cloud pour laquelle vous voulez répliquer les données. Reportez-vous à Se connecter au site d'un fournisseur de cloud.

Procédure

  1. Connectez-vous à vSphere Client ou à vSphere Web Client.
  2. Sur la page d'accueil, cliquez sur Site de récupération, puis sur Ouvrir le site de récupération.
  3. Sur la page d'accueil de Site Recovery, sélectionnez la paire de sites pour le site du fournisseur de cloud et cliquez sur Afficher les détails.
  4. Cliquez sur l'onglet Réplications, sélectionnez Réplications inverses, puis cliquez sur l'icône Créer une nouvelle réplication.

    L'assistant Configurer la réplication démarre.

  5. Sur la page Machines virtuelles, sélectionnez les machines virtuelles que vous souhaitez répliquer, puis cliquez sur Suivant.
  6. Sélectionnez un site de fournisseur de cloud en tant que site cible et cliquez sur Suivant.
  7. Sur la page Emplacement cible, sélectionnez l'emplacement du vApp cible et cliquez sur Suivant.

    Vous pouvez utiliser une stratégie de stockage ou un vApp précédemment importé sur le site cible comme valeur initiale de réplication.

  8. Sur la page Paramètres de réplication, utilisez le curseur RPO pour définir la période acceptable pendant laquelle des données peuvent être perdues en cas de panne d'un site.

    La plage de l'objectif de point de récupération (RPO) est comprise entre 15 minutes et 24 heures.

  9. (Facultatif) Pour enregistrer plusieurs instances de réplication pouvant être converties en snapshots de la machine virtuelle source lors de la récupération, sélectionnez Activer les instances à des moments précis et ajustez le nombre d'instances à conserver.
    Note:

    Vous pouvez conserver jusqu'à 24 instances par machine virtuelle. Par exemple, si vous configurez vSphere Replication pour conserver 6 instances de réplication par jour, le nombre maximal de jours que vous pouvez définir est de 4.

    Le nombre d'instances de réplication que vSphere Replication conserve dépend de la règle de rétention configurée, mais requiert également que la période de RPO soit suffisamment courte pour permettre la création de ces instances. Comme vSphere Replication ne vérifie pas si les paramètres RPO vont créer suffisamment d'instances à conserver et n'affiche pas de message d'avertissement si le nombre d'instances est insuffisant, vous devez vous assurer que vous configurez vSphere Replication pour créer les instances que vous souhaitez conserver. Si vous réglez par exemple vSphere Replication de façon à conserver 6 instances de réplication par jour, la période de RPO ne doit pas dépasser 4 heures, pour que vSphere Replication puisse créer 6 instances en 24 heures.

  10. (Facultatif) Activez la mise au repos pour le système d'exploitation invité de la machine virtuelle source.
    Note:

    Les options de mise au repos ne sont disponibles que pour les machines virtuelles qui prennent en charge la mise au repos. vSphere Replication ne prend pas en charge la mise au repos VSS sur Virtual Volumes.

  11. (Facultatif) Sélectionnez Activer la compression réseau pour les données VR.

    La compression des données de réplication transférées sur le réseau permet d'économiser de la bande passante et peut contribuer à réduire la quantité de mémoire tampon utilisée sur le serveur vSphere Replication. Cependant, la compression et la décompression de données nécessitent plus de ressources CPU sur le site source et sur le serveur qui gère la banque de données cible.

  12. Dans la page Prêt à terminer, passez en revue les paramètres de réplication et cliquez sur Terminer.

Résultats

vSphere Replication commence une synchronisation complète initiale des fichiers de machine virtuelle dans la banque de données désignée sur le site cible.

Si l'opération de configuration aboutit, la tâche de réplication que vous avez créée apparaît dans la liste des réplications différées.

Note:

Si une machine virtuelle source de réplication est mise hors tension, la réplication démarre après sa mise sous tension.

Que faire ensuite

Dans l'onglet Réplications, sous Réplications différées et Réplications inverses, vous pouvez afficher l'état de chaque réplication. Pour obtenir plus d'informations sur l'état de la réplication, reportez-vous à Surveillance de l'état des réplications.