Lorsque vous configurez une machine virtuelle pour la réplication, vSphere Replication démarre une tâche de configuration initiale. Au cours de cette tâche, une machine virtuelle réplica est créée sur le site cible, et la synchronisation des données se produit entre les sites source et cible de vCenter Server.

La vitesse de synchronisation des données dépend de la disponibilité des informations sur l'allocation des blocs des fichiers VMDK. vSphere Replication utilise ces informations pour trouver les régions vides des disques et accélérer les opérations de synchronisation en ignorant ces régions. La vitesse de synchronisation des données dépend également du site pour lequel les informations d'allocation de blocs sont disponibles.
  • Si les informations d'allocation sont disponibles sur les deux sites, la synchronisation des données s'effectue à la vitesse la plus élevée possible.
  • Si les informations d'allocation sont disponibles uniquement sur le site source ou le site cible, vSphere Replication ignore les régions vides des disques VMDK sur ce site, mais traite l'intégralité des disques du site sur lequel les informations d'allocation ne sont pas disponibles. Par conséquent, la synchronisation des données est plus lente.
  • Si les informations d'allocation ne sont pas disponibles sur les deux sites, la synchronisation des données est effectuée en comparant tous les blocs entre le site source et le site cible, même si plusieurs blocs ne sont pas alloués sur le disque par le système d'exploitation invité. C'est la méthode de synchronisation des données la plus lente.
Note : La disponibilité des informations d'allocation de blocs a peu d'effet sur la vitesse de synchronisation des données pour les disques VMDK qui sont presque pleins.

Facteurs ayant une incidence sur la disponibilité des informations d'allocation de blocs

La disponibilité des informations d'allocation et le degré auquel vSphere Replication peut les utiliser pour accélérer la synchronisation des données dépendent :

  • des versions de ESXi ;
  • des versions du serveur de gestion de vSphere Replication ;
  • du type de disques VMDK et des volumes sur lesquels résident les disques.
Prise en charge des versions
Tableau 1. Versions des produits sur le site source et le site cible
Site source Site cible Résultat
Hôte ESXi Serveur de gestion de vSphere Replication Hôte ESXi Serveur de gestion de vSphere Replication
6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure L'accélération de la synchronisation initiale est prise en charge.
6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure Version antérieure à la version 6.x Version antérieure à la version 6.x Les informations d'allocation sont disponibles uniquement sur le site source.
6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure Version antérieure à la version 6.x 6.x ou version ultérieure
6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure 6.x ou version ultérieure Version antérieure à la version 6.x
Type de la banque de données
Les disques sur les banques de données VMFS ou vSAN fournissent des informations d'allocation complètes.
Les banques de données NFS ne peuvent pas fournir d'informations d'allocation pour les disques qu'elles hébergent.
Les disques de réplication sur le site source et le site cible peuvent résider sur des banques de données de types différents. L'accélération de la synchronisation initiale varie selon que les deux sites peuvent fournir des informations d'allocation ou que ces informations ne peuvent être fournies que par un seul site. Si aucun des sites ne peut fournir des informations d'allocation, l'accélération est impossible.
Type de disque virtuel
Les disques statiques mis à zéro en différé, les disques dynamiques, les disques vSAN clairsemés, les disques clairsemés à gestion efficace de l'espace et les snapshots VMDK clairsemés fournissent des informations d'allocation.
Les disques statiques immédiatement mis à zéro (format Eager Zeroed) ne fournissent pas d'informations d'allocation.
Les disques virtuels basés sur des vVols sont natifs du volume. vSphere Replication 8.4.x peut obtenir des informations d'allocation de ceux-ci uniquement lorsqu'il se trouvent sur le site cible. Pour cette raison, l'accélération de la synchronisation initiale est partielle.