À partir de la version de service trimestrielle de septembre 2019, l'architecture d'un espace Horizon Cloud dans Microsoft Azure prend en charge la haute disponibilité pour l'espace. Les nouveaux espaces déployés par le système de déploiement de l'espace après la version de service de septembre 2019 et les anciens espaces mis à jour vers la version 1600 du manifeste ou version ultérieure obtiendront tous l'architecture d'espace la plus récente. Cette architecture d'espace inclut une ressource de serveur Microsoft Azure Database pour PostgreSQL, un équilibrage de charge Microsoft Azure et un ensemble de disponibilité Microsoft Azure. Lorsque la haute disponibilité est activée sur un espace de cette architecture, une machine virtuelle du gestionnaire de l'espace supplémentaire est ajoutée à l'espace, pour un total de deux machines virtuelles du gestionnaire de l'espace, connecté à l'équilibrage de charge Microsoft Azure. Cette configuration permet à l'espace de continuer à fonctionner même si une machine virtuelle du gestionnaire rencontre un problème. En cas de panne d'une machine virtuelle du gestionnaire, tout le trafic est automatiquement acheminé vers l'autre machine virtuelle du gestionnaire sans aucune intervention manuelle.

Pour les nouveaux espaces, vous pouvez les déployer avec la haute disponibilité activée depuis le début ou les déployer lorsque la haute disponibilité est désactivée, et activer celle-ci ultérieurement. Pour les espaces existants qui sont mis à jour vers un manifeste d'espace qui obtient cette architecture de l'espace la plus récente, le processus de mise à jour n'active pas automatiquement la haute disponibilité sur l'espace. Vous pouvez activer la haute disponibilité sur un espace mis à jour après la mise en place de ces deux éléments :

  • Le processus de mise à jour de l'espace est terminé sur cet espace
  • Les agents sont mis à jour sur toutes les machines virtuelles d'image existantes de l'espace, les machines virtuelles compatibles RDSH de la batterie de serveurs et les machines virtuelles de poste de travail VDI vers la version de l'agent qui est compatible avec l'espace mis à jour

La page de détails de l'espace indique si la haute disponibilité est activée ou désactivée pour cet espace. Pour en savoir plus sur la procédure d'activation de la haute disponibilité sur un espace où elle est désactivée, reportez-vous à la section Activer la haute disponibilité sur un espace Horizon Cloud dans Microsoft Azure.

Conception de haute disponibilité pour un espace dans Microsoft Azure

Outre la présence de deux machines virtuelles du gestionnaire d'espace, l'espace dispose également d'une ressource d'équilibrage de charge Microsoft Azure, d'un groupe à haute disponibilité Microsoft Azure et d'une ressource de serveur Microsoft Azure Database pour PostgreSQL. Cette conception fournit une résilience globale et un basculement pour l'espace si l'une des machines virtuelles du gestionnaire d'espace rencontre un problème ou devient indisponible.

Important : Un espace créé dans le niveau de la version de septembre 2019 est toujours déployé avec une ressource de serveur Microsoft Azure Database pour PostgreSQL, l'équilibrage de charge Microsoft Azure et le groupe de disponibilité. Même lorsque vous désactivez l'option Haute disponibilité dans l'assistant de déploiement de l'espace, l'espace qui en résulte dispose des éléments de cette nouvelle architecture de l'espace. De plus, un espace créé dans une version antérieure, puis mis à jour vers la version de septembre 2019, répond également à cette nouvelle conception (ressource de serveur Microsoft Azure Database pour PostgreSQL, équilibrage de charge Microsoft Azure et groupe à haute disponibilité), même si la haute disponibilité n'est pas automatiquement activée dans le processus de mise à jour. La normalisation de cette conception d'espace pour tous les espaces avec la version 1600 du manifeste ou version ultérieure permet de faciliter l'activation de la haute disponibilité sur un espace déjà déployé. La deuxième machine virtuelle du gestionnaire de l'espace est uniquement déployée lorsque la fonctionnalité de haute disponibilité est activée sur l'espace.

Ces ressources résident dans le groupe de ressources de l'espace et vous pouvez afficher leurs détails dans votre abonnement lorsque vous vous connectez au portail Microsoft Azure. Pour plus d'informations sur l'identification des groupes de ressources de l'espace, consultez la section Groupes de ressources créés pour un espace déployé dans Microsoft Azure.

Groupe à haute disponibilité de Microsoft Azure
Comme décrit dans la documentation de Microsoft Azure, une combinaison d'un équilibrage de charge Microsoft Azure avec des groupes à haute disponibilité fournit la résilience d'application la plus élevée. Un groupe à haute disponibilité, ou zone de disponibilité, comme parfois désigné dans la documentation de Microsoft Azure, dans chaque région Microsoft Azure est une combinaison d'un domaine d'erreur et d'un domaine de mise à jour. En utilisant un groupe à haute disponibilité, chacune des machines virtuelles du gestionnaire de l'espace est déployée sur un matériel physique distinct au sein du même centre de données Microsoft Azure. Le groupe à haute disponibilité impose aux machines virtuelles du gestionnaire de résider sur un matériel physique distinct. Cette séparation du matériel principal minimise la probabilité que les deux machines virtuelles du gestionnaire subissent des interruptions de service en même temps. Les deux machines virtuelles du gestionnaire sont uniquement affectées en même temps en cas de panne de l'intégralité du centre de données Microsoft Azure.
Équilibrage de charge Microsoft Azure
La ressource d'équilibrage de charge déployée est connectée au sous-réseau du locataire de l'espace. Cet équilibrage de charge est utilisé pour acheminer le trafic vers les machines virtuelles du gestionnaire de l'espace en fonction de la sonde de santé et des règles configurées par le système de déploiement de l'espace. Les machines virtuelles du gestionnaire sont ajoutées à ce pool principal d'équilibrage de charge. Une machine virtuelle du gestionnaire assume le rôle du Broker actif pour les connexions client d'utilisateur final aux postes de travail et aux applications provisionnés par l'espace. L'équilibrage de charge détermine l'affinité du Broker en fonction des règles définies et de la sonde de santé des machines virtuelles du gestionnaire dans le pool principal. En fonction de l'affinité du Broker déterminée, l'équilibrage de charge achemine tout le trafic du Broker de manière transparente vers la machine virtuelle du gestionnaire, qui est le Broker actif jusqu'à ce qu'un basculement se produise. Ensuite, l'autre machine virtuelle du gestionnaire devient le Broker actif et l'équilibrage de charge achemine les demandes d'intermédiation vers cette machine virtuelle. Lorsque ce basculement se produit, une notification est envoyée à la console d'administration pour vous informer de cette modification, indiquant que la machine virtuelle du gestionnaire est le broker actif.

L'équilibrage de charge de l'espace se situe entre les demandes de connexion client de l'utilisateur final et les machines virtuelles du gestionnaire de l'espace. Lorsque l'espace est configuré avec une configuration de passerelle, le trafic des instances d'Unified Access Gateway est acheminé vers l'équilibrage de charge Microsoft Azure de l'espace. Cet équilibrage de charge Azure achemine ce trafic vers la machine virtuelle du gestionnaire qui est le Broker actif. Lorsque l'espace ne dispose d'aucune configuration de passerelle et que vous l'avez configuré pour des connexions directes, par exemple sur le VPN, les connexions client des utilisateurs finaux passent à l'équilibrage de charge Microsoft Azure de l'espace, qui achemine ce trafic vers la machine virtuelle du gestionnaire définie en tant que Broker actif.

Microsoft Azure Database pour PostgreSQL - Serveur unique
L'espace dispose d'un serveur Microsoft Azure Database pour PostgreSQL qui utilise l'option de déploiement Serveur unique. L'utilisation de ce serveur permet de centraliser les données requises pour les opérations d'espace et élimine la nécessité d'utiliser la réplication des données sur les machines virtuelles du gestionnaire. Dans la version actuelle, la configuration suivante est utilisée :
  • PostgreSQL version 10
  • Mémoire optimisée
  • Génération de calcul : Gen 5
  • vCores : 2
  • Stockage : 10 Go
  • Accroissement automatique : non
  • Stockage de sauvegarde : localement redondant
Pour plus d'informations sur la configuration de la mémoire optimisée, reportez-vous à la documentation de Microsoft :

Incidence sur le coût de votre abonnement Microsoft Azure pour les espaces créés à ce niveau de version ou mis à jour vers celui-ci

Les éléments requis pour prendre en charge la haute disponibilité dans cette version ont des implications sur le coût dans votre abonnement Microsoft Azure. Tous les espaces créés dans ce niveau de version et les espaces mis à jour vers cette version entraînent un coût pour le serveur Microsoft Azure Database pour PostgreSQL géré. Un espace activé avec la haute disponibilité entraîne en outre un coût lié à l'exécution de la machine virtuelle du gestionnaire. Au moment de la rédaction de ce guide, aucun coût n'est lié à l'utilisation de l'équilibrage de charge ou du groupe à haute disponibilité Azure déployé pour tous les espaces créés à ce niveau de version ou mis à jour vers celui-ci.

Pour connaître les estimations de tarification de la configuration de Microsoft Azure Database pour PostgreSQL décrite ci-dessus utilisée dans la version actuelle, reportez-vous à https://azure.microsoft.com/en-us/pricing/details/postgresql/server/.