La restauration d'une sauvegarde restaure l'état du réseau au moment de la sauvegarde. En outre, les configurations gérées par des dispositifs NSX Manager ou Gestionnaire global sont également restaurées. Pour NSX Manager, toutes les modifications, telles que l'ajout ou la suppression de nœuds, qui ont été apportées à l'infrastructure depuis la sauvegarde, sont appliquées. Les instances de NSX Manager sont appelées gestionnaires locaux (LM) lorsqu'elles sont fédérées à un gestionnaire global (GM).

Note :

Les entrées DNS (serveurs de noms et domaines de recherche) ne sont pas conservées lorsque vous restaurez à partir d'une sauvegarde.

Vous devez restaurer la sauvegarde sur un nouveau dispositif NSX Manager ou Gestionnaire global. Suivez les instructions de votre cas spécifique.

  • Si vous disposiez d'un cluster du dispositif NSX Manager lorsque la sauvegarde a été effectuée, le processus de restauration restaure d'abord un nœud, puis vous invite à ajouter les autres nœuds. Vous pouvez ajouter les autres nœuds pendant le processus de restauration ou après la restauration du premier nœud. Reportez-vous aux étapes détaillées suivantes.
  • Si vous disposiez d'un cluster de dispositifs Gestionnaire global, vous ne pouvez restaurer qu'un seul nœud à l'aide du processus de restauration. Vous devez créer le cluster une fois que la restauration du premier nœud est terminée. Pour obtenir des instructions sur la restauration d'un gestionnaire global actif perdu, d'un gestionnaire global en veille perdu ou d'un gestionnaire local perdu, reportez-vous à Sauvegarder et restaurer dans NSX Federation.
Important : Si des nœuds du cluster de dispositifs sont toujours disponibles, vous devez les mettre hors tension avant de démarrer la restauration.

Conditions préalables

  • Vérifiez que vous disposez des informations d'identification pour la connexion du serveur de fichiers de sauvegarde.
  • Vérifiez que vous disposez de l'empreinte digitale SSH du serveur de fichiers de sauvegarde. Seule la clé d'hôte ECDSA avec hachage SHA256 (256 bits) est acceptée comme empreinte digitale.
  • Vérifiez que vous disposez de la phrase secrète du fichier de sauvegarde.
  • Identifiez la sauvegarde que vous souhaitez restaurer en suivant la procédure décrite dans Liste des sauvegardes disponibles. Notez l'adresse IP ou le nom de domaine complet du dispositif NSX-T Data Center qui a effectué la sauvegarde.
  • Assurez-vous que la configuration réseau sur laquelle vous effectuez la restauration dispose du même ensemble de connectivité réseau que le système sur lequel vous avez effectué la sauvegarde. Par exemple, les mêmes adresses IP virtuelles, DNS, communication NTP, etc. Si la connectivité réseau n'est pas la même, corrigez les incohérences avant d'ajouter un deuxième ou un troisième nœud au système restauré.
  • Si vous avez installé un dispositif NSX Intelligence sur NSX Manager lorsque la sauvegarde a été effectuée, vous devez télécharger le fichier OVA de cette même version du dispositif NSX Intelligence sur la nouvelle instance de NSX Manager avant de restaurer la sauvegarde. Reportez-vous à la section Installation et mise à niveau de VMware NSX Intelligence pour obtenir des informations sur l'installation.
  • Effectuez une restauration fédérée lorsque les gestionnaires globaux actifs et en veille sont inactifs. Si ce n'est pas le cas, reportez-vous à Sauvegarder et restaurer dans NSX Federation.

Procédure

  1. Si des nœuds du cluster de dispositifs sont toujours disponibles, vous devez les mettre hors tension avant de démarrer la restauration.
  2. Installez un nouveau nœud de dispositif sur lequel restaurer la sauvegarde.
    • Si la liste de sauvegarde de la sauvegarde que vous restaurez contient une adresse IP, vous devez déployer le nouveau nœud NSX Manager ou Gestionnaire global avec la même adresse IP. Ne configurez pas le nœud pour publier son nom de domaine complet.

    • Si la liste de sauvegarde de la sauvegarde que vous restaurez contient un nom de domaine complet, vous devez configurer le nouveau nœud de dispositif avec ce nom de domaine complet et publier le nom de domaine complet. Seul un nom de domaine complet en minuscules est pris en charge pour la sauvegarde et la restauration.

      Note : Tant que le nom de domaine complet n'est pas configuré et publié, le bouton Restaurer pour la sauvegarde est désactivé dans l'interface utilisateur de NSX Manager ou du gestionnaire global récemment déployé.

      Utilisez cette API pour publier le nom de domaine complet de NSX Manager ou du gestionnaire global.

      Exemple de demande :

      PUT https://<nsx-mgr OR global-mgr>/api/v1/configs/management
      
      {
        "publish_fqdns": true,
        "_revision": 0
      }

      Reportez-vous au Guide de l'API de NSX-T Data Center pour plus de détails sur l'API.

      En outre, si le nouveau nœud NSX Manager a une adresse IP différente de celle d'origine, vous devez mettre à jour les entrées de recherche directe et inversée du serveur DNS pour le nœud NSX Manager avec la nouvelle adresse IP.

    Une fois que le nouveau nœud de gestionnaire est en cours d'exécution et en ligne, vous pouvez procéder à la restauration.

  3. Dans un navigateur, connectez-vous avec des privilèges d'administrateur à NSX Manager ou au Gestionnaire global sur https://<global-manager-ip-address>.
  4. Sélectionnez Système > Sauvegarde et restauration.
  5. Pour configurer le serveur de fichiers de sauvegarde, cliquez sur Modifier.
    Ne configurez pas la sauvegarde automatique si vous effectuez une restauration.
  6. Entrez l'adresse IP ou le nom de domaine complet.
  7. Si nécessaire, modifiez le numéro de port.
    La valeur par défaut est 22.
  8. Dans la case Chemin du répertoire, entrez le chemin de répertoire absolu d'enregistrement des sauvegardes.
    Le chemin d'accès au répertoire de sauvegarde ne peut contenir que les caractères suivants : alphanumériques (a-z , A-Z, 0-9), trait de soulignement (_) , signe plus et moins (+ -), signe tilde et signe de pourcentage (~ %), barre oblique (/) et point (.).
    Évitez d'utiliser des lettres de lecteur de chemin ou des espaces dans les noms de répertoires ; ils ne sont pas pris en charge. Si le serveur de fichiers de sauvegarde est une machine Windows, vous devez utiliser la barre oblique avant de spécifier le répertoire de destination. Par exemple, si le répertoire de sauvegarde sur la machine Windows est C:\SFTP_Root\backup, spécifiez /SFTP_Root/backup comme répertoire de destination.
  9. Pour vous connecter au serveur, entrez le nom d'utilisateur et le mot de passe.
  10. Vous pouvez laisser l'empreinte digitale SSH vide et accepter ou refuser l'empreinte digitale proposée par le serveur après avoir cliqué sur Enregistrer dans une étape ultérieure. Si nécessaire, vous pouvez récupérer l'empreinte digitale SSH à l'aide de cette API : POST /api/v1/cluster/backups?action=retrieve_ssh_fingerprint.
  11. Entrez la phrase secrète utilisée pour chiffrer les données sauvegardées.
  12. Cliquez sur Enregistrer.
  13. Sélectionnez une sauvegarde.
  14. Cliquez sur Restaurer.
  15. Le processus de restauration vous invite à effectuer une action, si nécessaire, à mesure qu'il progresse.
    Note : Si vous restaurez un dispositif Gestionnaire global, les étapes suivantes ne s'affichent pas. Après la restauration du premier nœud de gestionnaire global, vous devez joindre manuellement les autres nœuds pour former le cluster. Si vous restaurez un réseau multisite, reportez-vous à la section « Limitations » de la rubrique NSX-T Data Center Multisite.
    1. Confirmer la connectivité CM/VC : si vous souhaitez restaurer des gestionnaires de calcul existants, assurez-vous qu'ils sont enregistrés dans le nouveau nœud NSX Manager et disponibles pendant le processus de restauration.
    2. Si vous avez supprimé ou ajouté des nœuds d'infrastructure ou des nœuds de transport, vous êtes invité à effectuer certaines actions, par exemple, ouvrir une session sur un nœud et exécuter un script. Si vous avez créé un commutateur logique ou un segment depuis la sauvegarde, le commutateur logique ou le segment n'apparaît pas après la restauration.
    3. Si la sauvegarde comporte des informations sur un cluster de gestionnaire, vous êtes invité à ajouter d'autres nœuds. Si vous décidez de ne pas ajouter de nœuds, vous pouvez toujours poursuivre la restauration et ajouter manuellement d'autres nœuds pour former le cluster après la fin de la restauration de ce nœud.
    4. S'il existe des nœuds d'infrastructure qui n'ont pas détecté le nouveau nœud de gestionnaire, une liste vous est fournie.
    Une barre de progression affiche l'état de l'opération de restauration, tout en observant l'étape sur laquelle le processus de restauration est activé. Pendant le processus de restauration, les services sur le dispositif du gestionnaire sont redémarrés et le plan de contrôle devient indisponible jusqu'à la fin de la restauration.

    Une fois l'opération de restauration terminée, l'écran Fin de la restauration affiche le résultat de la restauration, l'horodatage du fichier de sauvegarde ainsi que les heures de début et de fin de l'opération de restauration. Tous les segments créés après la sauvegarde ne sont pas restaurés.

    Si la restauration échoue, l'écran affiche l'étape où l'échec s'est produit, par exemple, Current Step: Restoring Cluster (DB) ou Current Step: Restoring Node. Si une restauration de cluster ou de nœud échoue, l'erreur peut être temporaire. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de cliquer sur Réessayer. Vous pouvez relancer ou redémarrer le gestionnaire et la restauration se poursuit.

    Vous pouvez également déterminer s'il existait une erreur de restauration de cluster ou de nœud en sélectionnant les fichiers journaux. Exécutez get log-file syslog pour afficher le fichier journal système et rechercher les chaînes Échec de la restauration de cluster et Échec de la restauration de nœud.

    Pour redémarrer le gestionnaire, exécutez la commande restart service manager.

    Pour redémarrer le gestionnaire, exécutez la commande reboot.
    Note :

    Si vous avez ajouté un gestionnaire de calcul après la sauvegarde et que vous essayez d'ajouter de nouveau le gestionnaire de calcul après la restauration, vous obtenez un message d'erreur indiquant que l'enregistrement a échoué. Vous pouvez cliquer sur le bouton Résoudre pour résoudre l'erreur et ajouter correctement le gestionnaire de calcul. Pour plus d'informations, reportez-vous à l'étape 4 de la section Ajouter un gestionnaire de calcul. Si vous souhaitez supprimer des informations sur NSX-T Data Center stockées dans une instance de vCenter Server, suivez la procédure décrite dans la section Supprimer l'extension NSX-T Data Center de vCenter Server

    Si vCenter Server a été enregistré avec des ports personnalisés dans la sauvegarde, vous devez ouvrir manuellement tous les ports personnalisés sur les dispositifs de gestionnaire restaurés.

  16. Si vous n'avez qu'un seul nœud déployé, une fois que le nœud de gestionnaire restauré est opérationnel et fonctionnel, vous pouvez déployer des nœuds supplémentaires pour former un cluster.
    Reportez-vous à Guide d'installation de NSX-T Data Center pour obtenir des instructions.
  17. Si vous avez mis hors tension d'autres machines virtuelles de cluster de gestionnaire à l'étape 1, supprimez-les après le déploiement du nouveau cluster de gestionnaire.