Pour exécuter Site Recovery Manager et ses services associés sur Site Recovery Manager Appliance préconfiguré, vous déployez le dispositif sur le site local.

Conditions préalables

Si vous ne déployez pas le dispositif à partir d'une URL en ligne, téléchargez l'image ISO de Site Recovery Manager et montez-la sur un système de votre environnement.

Procédure

  1. Connectez-vous à vSphere Web Client ou à vSphere Client sur le site protégé.
  2. Cliquez avec le bouton droit sur un hôte et sélectionnez Déployer un modèle OVF.
  3. Indiquez l'emplacement du fichier OVF à partir duquel déployer Site Recovery Manager Appliance, puis cliquez sur Suivant.
    Option Description
    URL en ligne Sélectionnez URL et indiquez l'URL depuis laquelle déployer le dispositif à partir d'une URL en ligne.
    Fichier ISO téléchargeable
    1. Sélectionnez Fichier local > Parcourir et accédez au répertoire \bin dans l'image ISO.
    2. Sélectionnez les fichiers srm-va_OVF10.ovf, srm-va-system.vmdk, srm-va-support.vmdk, srm-va_OVF10.cert et srm-va_OVF10.mf.
  4. Entrez le nom du dispositif virtuel ou acceptez la valeur par défaut, sélectionnez ou recherchez un dossier ou un centre de données de destination pour le dispositif, puis cliquez sur Suivant.
    Le nom doit être unique dans chaque dossier de la machine virtuelle de vCenter Server.
  5. Sélectionnez un cluster, un hôte ou un pool de ressources dans lequel exécuter le modèle déployé, puis cliquez sur Suivant.
  6. Vérifiez les détails du dispositif virtuel et cliquez sur Suivant.
  7. Acceptez le contrat de licence utilisateur final (CLUF) et cliquez sur Suivant.
  8. Sélectionnez le nombre de vCPU pour le dispositif virtuel, puis cliquez sur Suivant.
  9. Sélectionnez une banque de données de destination et le format de disque du dispositif virtuel, puis cliquez sur Suivant.
  10. Sélectionnez un réseau dans la liste des réseaux disponibles, un protocole IP et une allocation IP, puis cliquez sur Suivant.
    Site Recovery Manager prend en charge les adresses DHCP et IP statiques. Vous pouvez également modifier les paramètres réseau en utilisant l'interface de gestion du dispositif après l'installation.
  11. Sur la page Personnaliser un modèle, sélectionnez une option pour le nom d'hôte de Site Recovery Manager Appliance.
    Option Description
    Laisser la zone de texte vide Le serveur DNS de votre réseau effectue une recherche inversée du nom d'hôte ou Site Recovery Manager Appliance est enregistré avec son adresse IP comme nom d'hôte.
    Entrer un nom d'hôte Selon vos paramètres réseau, choisissez l'une des options suivantes :
    • Si vous avez attribué d'adresse IP statique au dispositif, entrez un nom de domaine complet pour cette adresse IP.
    • Si vous n'utilisez pas de serveur DNS, entrez un nom d'hôte déjà mappé à une adresse IP de votre réseau.
  12. (Facultatif) Pour activer le service SSHD du dispositif, cochez la case Activer le service SSHD.
  13. Définissez les mots de passe de l'administrateur, de la base de données et de l'utilisateur racine, puis cliquez sur Suivant.
    Configuration Action
    Mot de passe de l'utilisateur Admin initial Définissez le mot de passe du compte d'utilisateur admin, que vous utilisez pour accéder à l'interface de gestion de Site Recovery Manager Appliance et pour l'accès SSH au système d'exploitation du dispositif.
    Mot de passe initial de la base de données Définissez le mot de passe du compte de base de données srmdb, que vous utilisez pour vous connecter à la base de données vPostgres intégrée.
    Mot de passe racine initial Définissez le mot de passe du compte root, que vous utilisez pour vous connecter au système d'exploitation du dispositif virtuel.
    Serveurs NTP Entrez un ou plusieurs noms d'hôte ou adresses IP du serveur NTP.
    Note : Les mots de passe d'administrateur, de base de données et d'utilisateur racine doivent contenir au moins huit caractères et doivent contenir des caractères provenant de quatre classes de caractères : lettres minuscules, lettres majuscules, chiffres et caractères spéciaux.
  14. (Facultatif) Pour vérifier l'intégrité des fichiers binaires Site Recovery Manager Appliance, cochez la case Indicateur d'intégrité des fichiers.
    Si Site Recovery Manager Appliance détecte des modifications apportées aux fichiers binaires, il envoie des traces de journaux à Syslog.
  15. Ne cochez pas la case Indicateur HCX.
    Si vous intégrez Site Recovery Manager à HCX, vous ne pouvez pas utiliser vSphere Replication dans la même instance de Site Recovery Manager.
  16. Vérifiez les paramètres et cliquez sur Terminer.
    Site Recovery Manager Appliance est déployé.
  17. Mettez sous tension Site Recovery Manager Appliance.
  18. Notez l'adresse IP du dispositif et déconnectez-vous de vSphere Web Client ou de vSphere Client.

Que faire ensuite

Configurez l'instance de Site Recovery Manager Appliance pour se connecter à vCenter Server sur le site local.