Dans vSphere Client, vous configurez séparément les paramètres de correction de vSphere Lifecycle Manager pour les hôtes et les clusters que vous gérez avec une seule image, et les paramètres de correction des hôtes et des clusters que vous gérez avec des lignes de base. Ces paramètres de correction généraux sont valides pour tous les hôtes et clusters que vous gérez avec des images ou des lignes de base, respectivement. Pour les clusters que vous gérez avec une seule image, vous pouvez remplacer les paramètres de correction globaux et utiliser des paramètres de correction spécifiques pour un cluster particulier.

Les hôtes se trouvant dans un cluster vSAN ne peuvent entrer qu'un à la fois en mode de maintenance. Ce comportement est une particularité du cluster vSAN. Pour plus d'informations sur le comportement de vSphere Lifecycle Manager lors de la correction d'hôtes dans un cluster vSAN, consultez Particularités de la correction des clusters vSAN.

Configurer les paramètres de correction de vSphere Lifecycle Manager pour les hôtes et les clusters que vous gérez avec une seule image

Vous pouvez configurer la manière dont les hôtes et les machines virtuelles ESXi se comportent avant et pendant la correction d'un cluster que vous gérez avec une seule image.

Pour plus d'informations sur les contrôles de compatibilité matérielle déclenchés automatiquement, qui est une fonctionnalité également uniquement applicable aux clusters vSAN, consultez Quand la tâche de vérification de la compatibilité matérielle s'exécute-t-elle ?.

Conditions préalables

Procédure

  1. Accédez à la vue d'accueil de vSphere Lifecycle Manager.
    1. Dans vSphere Client, sélectionnez Menu > Lifecycle Manager.
    2. Sélectionnez un système vCenter Server dans le menu déroulant Lifecycle Manager.
      Le menu déroulant est disponible uniquement lorsque plusieurs systèmes vCenter Server sont connectés par un domaine vCenter Single Sign-On commun. En sélectionnant un système vCenter Server, vous spécifiez l'instance de vSphere Lifecycle Manager que vous souhaitez administrer.
  2. Sous l'onglet Paramètres, sélectionnez Cycle de vie du cluster > Images.
  3. Cliquez sur le bouton Modifier.
    La boîte de dialogue Modifier les paramètres de correction du cluster s'ouvre.
  4. Configurez les paramètres de correction pour les hôtes et les clusters qui utilisent des images, puis cliquez sur Enregistrer.
    Paramètre Description
    Quick Boot Quick Boot réduit considérablement le temps de redémarrage de l'hôte lors de la correction.

    Par défaut, Quick Boot est activé.

    État de l'alimentation de la VM L'option État de l'alimentation de la VM vous permet de contrôler le comportement des machines virtuelles qui s'exécutent sur l'hôte ESXi.

    Vous pouvez choisir l'une des options suivantes :

    • Ne pas changer l'état d'alimentation
    • Interrompre sur le disque
    • Interrompre sur la mémoire

      Pour sélectionner l'option Interrompre sur la mémoire, vous devez activer Quick Boot. Sinon, l'option Interrompre sur la mémoire est grisée.

      En complément de Quick Boot, l'option Interrompre sur la mémoire permet d'accélérer les mises à niveau des hôtes. vSphere Lifecycle Manager s'interrompt sur la mémoire de l'hôte et non sur le disque des machines virtuelles sous tension sur l'hôte. Après Quick Boot, les machines virtuelles interrompues sont relancées à partir de la mémoire.

    • Mettre hors tension

    La sélection par défaut est Ne pas changer l'état d'alimentation.

    Migration de machines virtuelles Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager pour migrer les machines virtuelles hors tension et suspendues depuis les hôtes qui doivent passer en mode de maintenance vers les autres hôtes du cluster.

    Par défaut, la case à cocher Migrer les VM arrêtées et suspendues vers d'autres hôtes dans le cluster est sélectionnée.

    Réessayer la stratégie Vous pouvez configurer le comportement de vSphere Lifecycle Manager si un hôte ne parvient pas à passer en mode de maintenance, ou si le transfert ou la correction échoue pour cet hôte. Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager afin qu'il attende un délai de tentative spécifié et tente de passer l'hôte en mode de maintenance autant de fois que vous l'indiquez dans la zone de texte Nombre de tentatives.
    Contrôle d'admission HA

    Le contrôle d'admission est une stratégie utilisée par vSphere HA pour effectuer un basculement de capacité dans un cluster. Si le contrôle d'admission vSphere HA est activé pendant la correction, vMotion peut être dans l'impossibilité de migrer les machines virtuelles dans le cluster.

    La désactivation du contrôle d'admission permet à une machine virtuelle d'être sous tension, même si elle provoque des capacités de basculement insuffisantes. Quand cela arrive, aucun avertissement n'est présenté et le cluster ne devient pas rouge. Si un cluster a une capacité de basculement insuffisante, vSphere HA peut continuer à effectuer des basculements et utilise le paramètre de priorité de redémarrage de la machine virtuelle pour préciser quelles machines virtuelles doivent être mises sous tension les premières.
    • Si vous sélectionnez l'option Désactivez le contrôle d'admission HA dans le cluster, vSphere Lifecycle Manager corrige les hôtes dans le cluster, puis réactive le contrôle d'admission HA à la fin de la correction.
    • Si vous désélectionnez l'option Désactivez le contrôle d'admission HA dans le cluster , vSphere Lifecycle Manager ignore la correction des clusters sur lesquels le contrôle d'admission HA est activé.

    Par défaut, la case à cocher Désactiver le contrôle d'admission HA dans le cluster n'est pas sélectionnée.

    DPM

    VMware Distributed Power Management (DPM) contrôle les ressources consommées par les machines virtuelles actives dans le cluster. Si la capacité est suffisante, VMware DPM recommande de transférer les machines virtuelles vers les autres hôtes du cluster et de mettre l'hôte d'origine en veille pour maintenir l'alimentation. Si la capacité est insuffisante, VMware DPM peut conseiller de rétablir l'alimentation des hôtes en veille.

    • Si vous sélectionnez l'option Désactiver DPM sur le cluster, vSphere Lifecycle Manager corrige les hôtes dans le cluster, puis réactive DPM à la fin de la correction.
    • Si vous désélectionnez l'option Désactiver DPM sur le cluster, vSphere Lifecycle Manager ignore la correction des clusters sur lesquels DPM est activé.

    Par défaut, la case à cocher Désactiver DPM sur le cluster est sélectionnée.

    Problèmes de compatibilité matérielle vSphere Lifecycle Manager effectue une vérification de compatibilité matérielle dans le cadre des tâches de vérification préalable à la correction et de correction pour les clusters vSAN. Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager pour empêcher la correction lorsque des problèmes de compatibilité matérielle existent pour le cluster.
    • Si vous sélectionnez l'option Empêcher la correction en cas de détection de problèmes de compatibilité matérielle, vSphere Lifecycle Manager signale les problèmes de compatibilité matérielle comme une erreur, ce qui empêche la correction.
    • Si vous décochez l'option Empêcher la correction en cas de détection de problèmes de compatibilité matérielle, vSphere Lifecycle Manager signale les problèmes de compatibilité matérielle comme un avertissement, ce qui n'empêche pas la correction.

    Si le cluster n'est pas compatible vSAN, vSphere Lifecycle Manager n'effectue pas de vérification de compatibilité matérielle dans le cadre des tâches de vérification préalable à la correction ou de correction.

    Correction parallèle L'activation de la correction parallèle vous permet de corriger plusieurs hôtes ESXi simultanément. En sélectionnant la case à cocher Correction parallèle, vous activez vSphere Lifecycle Manager pour qu'il corrige tous les hôtes qui sont en mode de maintenance en parallèle plutôt qu'en séquence. Vous pouvez également spécifier manuellement le nombre maximal de corrections simultanées.
    Note : Si les hôtes ont des commutateurs virtuels distribués NSX prêts à être migrés vers des commutateurs vSphere Distributed Switch, vous devez définir manuellement le nombre maximal de corrections parallèles sur 4 au maximum. Dans les cas où la migration du commutateur hôte est nécessaire, si plus de quatre hôtes sont corrigés en parallèle, la correction peut échouer, car la migration du commutateur hôte prend plus de temps que le temps dont vSphere Lifecycle Manager a besoin pour terminer la correction parallèle.

Résultats

Ces paramètres deviennent les paramètres de correction par défaut pour les clusters que vous gérez avec des images de vSphere Lifecycle Manager. Pour n'importe quel cluster vous pouvez modifier les paramètres par défaut lorsque vous configurez des tâches de correction individuelles.

Remplacer les paramètres de correction globaux de vSphere Lifecycle Manager pour un cluster que vous gérez avec une seule image

Vous pouvez personnaliser les paramètres de correction d'un cluster spécifique, tandis que les paramètres de correction globaux restent intacts et applicables à tous les autres clusters que vous gérez avec des images vSphere Lifecycle Manager et qui se trouvent dans la même instance de vCenter Server.

Lorsque vous remplacez les paramètres de correction globaux d'un cluster unique, les remplacements sont utilisés lors de la correction de ce cluster spécifique. Pour tous les autres clusters, les paramètres de correction globaux s'appliquent.

Conditions préalables

Procédure

  1. Dans vSphere Client, accédez à un cluster que vous gérez avec une seule image.
  2. Sous l'onglet Mises à jour, sélectionnez Hôtes > Image.
  3. Sur la fiche Conformité de l'image, cliquez sur l'icône de points de suspension et sélectionnez Modifier les paramètres de correction.
  4. Dans la boîte de dialogue Modifier les paramètres de correction, configurez les paramètres de correction du cluster cible et cliquez sur Enregistrer.
    Paramètre Description
    Quick Boot Quick Boot réduit considérablement le temps de redémarrage de l'hôte lors de la correction. Par défaut, Quick Boot est activé.
    État de l'alimentation de la VM L'option État de l'alimentation de la VM vous permet de contrôler le comportement des machines virtuelles qui s'exécutent sur l'hôte ESXi.

    Vous pouvez choisir l'une des options suivantes :

    • Ne pas changer l'état d'alimentation
    • Interrompre sur le disque
    • Interrompre sur la mémoire

      Pour sélectionner l'option Interrompre sur la mémoire, vous devez activer Quick Boot. Sinon, l'option Interrompre sur la mémoire est grisée.

      En complément de Quick Boot, l'option Interrompre sur la mémoire permet d'accélérer les mises à niveau des hôtes. vSphere Lifecycle Manager s'interrompt sur la mémoire de l'hôte et non sur le disque des machines virtuelles sous tension sur l'hôte. Après Quick Boot, les machines virtuelles interrompues sont relancées à partir de la mémoire.
    • Mettre hors tension
    Migration de machines virtuelles Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager pour migrer les machines virtuelles hors tension et suspendues depuis les hôtes qui doivent passer en mode de maintenance vers les autres hôtes du cluster.
    Réessayer la stratégie Vous pouvez configurer le comportement de vSphere Lifecycle Manager en cas d'échec du transfert ou de la correction, ou si un hôte ne parvient pas à passer en mode de maintenance. Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager afin qu'il attende un délai de tentative spécifié et tente de passer l'hôte en mode de maintenance autant de fois que vous l'indiquez dans la zone de texte Nombre de tentatives.
    Contrôle d'admission HA

    Le contrôle d'admission est une stratégie utilisée par vSphere HA pour effectuer un basculement de capacité dans un cluster. Si le contrôle d'admission vSphere HA est activé pendant la correction, vMotion peut être dans l'impossibilité de migrer les machines virtuelles dans le cluster.

    La désactivation du contrôle d'admission permet à une machine virtuelle d'être sous tension, même si elle provoque des capacités de basculement insuffisantes. Quand cela arrive, aucun avertissement n'est présenté et le cluster ne devient pas rouge. Si un cluster a une capacité de basculement insuffisante, vSphere HA peut continuer à effectuer des basculements et utilise le paramètre de priorité de redémarrage de la machine virtuelle pour préciser quelles machines virtuelles doivent être mises sous tension les premières.
    Note : La désactivation du contrôle d'admission HA avant de corriger un cluster à deux nœuds entraîne la perte de quasiment toutes ses garanties de haute disponibilité.
    • Si vous sélectionnez l'option Désactivez le contrôle d'admission HA dans le cluster, vSphere Lifecycle Manager corrige les hôtes dans le cluster, puis réactive le contrôle d'admission HA à la fin de la correction.
    • Si vous désélectionnez l'option Désactivez le contrôle d'admission HA dans le cluster , vSphere Lifecycle Manager ignore la correction des clusters sur lesquels le contrôle d'admission HA est activé.
    DPM

    VMware Distributed Power Management (DPM) contrôle les ressources consommées par les machines virtuelles actives dans le cluster. Si la capacité est suffisante, VMware DPM recommande de transférer les machines virtuelles vers les autres hôtes du cluster et de mettre l'hôte d'origine en veille pour maintenir l'alimentation. Si la capacité est insuffisante, VMware DPM peut conseiller de rétablir l'alimentation des hôtes en veille.

    • Si vous sélectionnez l'option Désactiver DPM sur le cluster, vSphere Lifecycle Manager corrige les hôtes dans le cluster, puis réactive DPM à la fin de la correction.
    • Si vous désélectionnez l'option Désactiver DPM sur le cluster, vSphere Lifecycle Manager ignore la correction des clusters sur lesquels DPM est activé.
    Problèmes de compatibilité matérielle vSphere Lifecycle Manager effectue une vérification de compatibilité matérielle dans le cadre des tâches de vérification préalable à la correction et de correction pour les clusters vSAN. Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager pour empêcher la correction lorsque des problèmes de compatibilité matérielle existent pour le cluster.
    • Si vous sélectionnez l'option Empêcher la correction en cas de détection de problèmes de compatibilité matérielle, vSphere Lifecycle Manager signale les problèmes de compatibilité matérielle comme une erreur, ce qui empêche la correction.
    • Si vous décochez l'option Empêcher la correction en cas de détection de problèmes de compatibilité matérielle, vSphere Lifecycle Manager signale les problèmes de compatibilité matérielle comme un avertissement, ce qui n'empêche pas la correction.

    Si le cluster n'est pas compatible vSAN, vSphere Lifecycle Manager n'effectue pas de vérification de compatibilité matérielle dans le cadre des tâches de vérification préalable à la correction ou de correction.

    Correction parallèle L'activation de la correction parallèle vous permet de corriger plusieurs hôtes ESXi simultanément. En sélectionnant la case à cocher Correction parallèle, vous activez vSphere Lifecycle Manager pour qu'il corrige tous les hôtes qui sont en mode de maintenance en parallèle plutôt qu'en séquence. Vous pouvez également spécifier manuellement le nombre maximal de corrections simultanées.
    Note : Si les hôtes ont des commutateurs virtuels distribués NSX prêts à être migrés vers des commutateurs vSphere Distributed Switch, vous devez définir manuellement le nombre maximal de corrections parallèles sur 4 au maximum. Dans les cas où la migration du commutateur hôte est nécessaire, si plus de quatre hôtes sont corrigés en parallèle, la correction peut échouer, car la migration du commutateur hôte prend plus de temps que le temps dont vSphere Lifecycle Manager a besoin pour terminer la correction parallèle.

Résultats

Ces paramètres deviennent les paramètres de correction du cluster sélectionné. vSphere Lifecycle Manager utilise ces paramètres de ce cluster pour toutes les futures tâches de correction. Les paramètres de correction globaux restent inchangés et sont appliqués à tous les autres clusters.

Sur la fiche Conformité de l'image, vSphere Lifecycle Manager affiche un message indiquant que les paramètres de correction globaux sont remplacés. En outre, une option de réinitialisation des valeurs s'affiche sur la fiche.

Configurer les paramètres de correction de vSphere Lifecycle Manager pour les hôtes et clusters que vous gérez avec des lignes de base

Vous pouvez configurer la manière dont vSphere Lifecycle Manager se comporte avant et pendant la correction par rapport à une ligne de base ou à un groupe de lignes de base. Les paramètres de correction permettent de s'assurer que vSphere Lifecycle Manager place les hôtes ESXi en mode de maintenance avant la correction.

Lorsque vous utilisez des lignes de base vSphere Lifecycle Manager, vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager de façon à laisser un autre logiciel lancer la correction des hôtes ESXi démarrés par PXE. Cette correction installe des modules logiciels sur les hôtes, mais en général, les mises à jour de l'hôte sont perdues après un redémarrage. Pour préserver les mises à jour des hôtes sans état après un redémarrage, utilisez une image de démarrage PXE contenant les mises à jour. Vous pouvez mettre à jour l'image de démarrage PXE avant d'appliquer les mises à jour avec vSphere Lifecycle Manager pour éviter de perdre les mises à jour en raison d'un redémarrage. vSphere Lifecycle Manager ne redémarre pas lui-même les hôtes, car il n'installe pas de mises à jour nécessitant un redémarrage sur des hôtes ESXi démarrés par PXE.

Conditions préalables

  • Privilèges requis : VMware vSphere Lifecycle Manager.Configurer
  • Pour activer Quick Boot, vérifiez que l'hôte ESXi est compatible avec cette fonctionnalité. Pour plus d'informations, consultez Quick Boot.

Procédure

  1. Accédez à la vue d'accueil de vSphere Lifecycle Manager.
    1. Dans vSphere Client, sélectionnez Menu > Lifecycle Manager.
    2. Sélectionnez un système vCenter Server dans le menu déroulant Lifecycle Manager.
      Le menu déroulant est disponible uniquement lorsque plusieurs systèmes vCenter Server sont connectés par un domaine vCenter Single Sign-On commun. En sélectionnant un système vCenter Server, vous spécifiez l'instance de vSphere Lifecycle Manager que vous souhaitez administrer.
  2. Sous l'onglet Paramètres, sélectionnez Cycle de vie du cluster > Lignes de base.
  3. Cliquez sur le bouton Modifier.
    La boîte de dialogue Modifier les paramètres de correction d'hôte s'ouvre.
  4. Configurez les paramètres de correction des lignes de base et cliquez sur Enregistrer.
    Option Description
    État de l'alimentation de la VM Vous pouvez configurer vSphere Lifecycle Manager pour mettre hors tension ou interrompre toutes les machines virtuelles en cours d'exécution avant la correction de l'hôte. Vous pouvez également configurer vSphere Lifecycle Manager de façon à ne pas modifier l'état d'alimentation des machines virtuelles.
    Échecs du mode de maintenance Vous pouvez configurer le comportement de vSphere Lifecycle Manager si l'hôte ne passe pas en mode de maintenance avant la correction. Si vous activez vSphere Lifecycle Manager pour réessayer de mettre l'hôte en mode de maintenance, vous devez spécifier le nombre de tentatives et le délai de nouvelle tentative. vSphere Lifecycle Manager attend pendant la durée configurée pour l'option Délai de nouvelle tentative et tente à nouveau de mettre l'hôte en mode de maintenance autant de fois que vous l'indiquez dans la zone de texte Nombre de tentatives.
    Hôtes démarrés par PXE Vous pouvez autoriser l'installation de logiciels pour solutions sur des hôtes ESXidémarrés par PXE dans l'inventaire vSphere que vous gérez avec les lignes de base vSphere Lifecycle Manager.
    Migration de machines virtuelles Si vous activez la migration de machine virtuelle en sélectionnant l'option correspondante, vSphere Lifecycle Manager migre les machines virtuelles interrompues et hors tension des hôtes qui doivent passer en mode de maintenance vers d'autres hôtes du cluster.
    Unités portables vSphere Lifecycle Manager ne corrige pas les hôtes sur lesquels les machines virtuelles ont des lecteurs de CD, DVD ou de disquettes connectés. Tous les lecteurs multimédia portables qui sont connectés aux machines virtuelles sur un hôte peuvent empêcher l'hôte de passer en mode maintenance et interrompre la correction. Par conséquent, vous pouvez déconnecter toutes les unités portables pour vous assurer que l'hôte respectif passe en mode de maintenance. Après la correction, vSphere Lifecycle Manager reconnecte les unités portables si elles sont toujours disponibles.
    Quick Boot Quick Boot réduit considérablement le temps de redémarrage de l'hôte lors de la correction. Par défaut, Quick Boot est désactivé.
    Correction parallèle L'activation de la correction parallèle vous permet de corriger plusieurs hôtes ESXi simultanément. En sélectionnant l'option Correction parallèle, vous activez vSphere Lifecycle Manager pour qu'il corrige tous les hôtes qui sont en mode de maintenance en parallèle plutôt qu'en séquence. Vous pouvez également spécifier manuellement le nombre maximal de corrections simultanées.
    Note :

    Si les hôtes ont des commutateurs virtuels distribués NSX prêts à être migrés vers des commutateurs vSphere Distributed Switch, vous devez définir manuellement le nombre maximal de corrections parallèles sur 4 au maximum. Dans les cas où la migration du commutateur hôte est nécessaire, si plus de quatre hôtes sont corrigés en parallèle, la correction peut échouer, car la migration du commutateur hôte prend plus de temps que le temps dont vSphere Lifecycle Manager a besoin pour terminer la correction parallèle.

Résultats

Ces paramètres deviennent les paramètres de la réponse aux pannes par défaut avec les lignes de base de vSphere Lifecycle Manager. Vous pouvez définir des paramètres différents lorsque vous configurez des tâches de correction individuelles.

Configurer les paramètres de correction de vSphere Lifecycle Manager pour les clusters vSAN que vous gérez avec des lignes de base de vSphere Lifecycle Manager

Vous pouvez configurer le type de ligne de base à inclure dans le groupe de lignes de base de recommandation que vSphere Lifecycle Manager génère pour un cluster vSAN.

Un groupe de lignes de base de recommandation peut contenir des mises à niveau ou uniquement des correctifs et des mises à jour d'hôte. Par défaut, vSphere Lifecycle Manager est configuré pour générer des lignes de base de recommandation qui contiennent des mises à niveau, et non uniquement des correctifs et des mises à jour. Cependant, vous pouvez modifier la configuration par défaut à tout moment. Pour tout cluster vSAN que vous gérez avec des lignes de base, vous pouvez également configurer vSphere Lifecycle Manager pour ne générer aucun groupe de lignes de base de recommandation. Dans ce cas, vous pouvez toujours créer manuellement des lignes de base et effectuer des mises à niveau d'hôtes.

Conditions préalables

Procédure

  1. Dans vSphere Client, accédez à un cluster vSAN que vous gérez avec des lignes de base.
  2. Dans l'onglet Mises à jour, sélectionnez Hôtes > Paramètres du cluster.
  3. Dans le volet Paramètres de correction pour ce cluster, cliquez sur le bouton Modifier.
    La boîte de dialogue Modifier les paramètres de correction du cluster s'affiche.
  4. Sélectionnez le type de ligne de base à inclure dans le groupe de lignes de base de recommandation que vSphere Lifecycle Manager génère pour le cluster vSAN sélectionné.
    • Pour inclure des lignes de base de mise à niveau dans le groupe de lignes de base de recommandation pour ce cluster, cochez la case d'option Inclure les mises à niveau dans les nouvelles versions d'ESXi.

      L'option Inclure les mises à niveau dans les nouvelles versions d'ESXi est la sélection par défaut pour tout cluster vSAN récemment créé.

    • Pour inclure uniquement les correctifs et les mises à jour dans le groupe de lignes de base de recommandation pour ce cluster, cochez la case d'option Inclure les correctifs et les mises à jour pour la version actuelle d'ESXi.
    • Pour arrêter la génération du groupe de lignes de base de recommandation pour ce cluster, sélectionnez le groupe de lignes de base Aucune recommandation.
  5. Cliquez sur Terminé pour enregistrer votre sélection et quitter la boîte de dialogue.

    L'option que vous sélectionnez devient la configuration par défaut du cluster vSAN.