Un disque de données permet de fournir des données, des applications ou un stockage supplémentaire pour vos utilisateurs finaux. Vous pouvez utiliser des disques de données avec des VM d'image créées automatiquement par l'assistant Importer la VM à partir de Marketplace ou des VM d'image que vous avez créées manuellement et couplées à votre environnement Horizon Cloud. Le système prend en charge l'utilisation de disques de données avec des postes de travail basés sur une session et des applications distantes provenant de batteries de serveurs RDSH, d'attributions de poste de travail VDI flottant et d'attributions de poste de travail VDI dédié. Cependant, en raison de la nature différente des types d'attribution, les cas d'utilisation varient pour chaque type.

Disques de données et attributions de poste de travail VDI dédié

L'attribution de poste de travail VDI dédié est le cas d'utilisation le plus courant pour les disques de données. Initialement, chaque VM de poste de travail du pool des VM de l'attribution a la même configuration et le même contenu de disques de données que la VM d'image d'origine sur laquelle l'attribution est basée. Vous pouvez fournir des données et des applications sur le disque de données initial que vous souhaitez attribuer à tous les utilisateurs finaux autorisés. Un poste de travail virtuel spécifique est attribué à chaque utilisateur final dans une attribution de poste de travail VDI dédié. L'utilisateur final qui reçoit l'attribution retourne au même poste de travail virtuel chaque fois qu'il lance le poste de travail et se connecte. En raison de la persistance du disque de données avec ce poste de travail virtuel, l'utilisateur final qui reçoit l'attribution peut apporter des modifications aux données sur le disque de données. Toutes les modifications de l'utilisateur sont conservées entre les sessions.

Disques de données et attributions de poste de travail VDI flottant

Dans une attribution de poste de travail VDI flottant, chaque machine virtuelle de poste de travail virtuel revient à l'état initial de la machine virtuelle d'image d'origine lorsqu'un utilisateur final se déconnecte du poste de travail. Comme dans le cas dédié, initialement, chaque VM de poste de travail du pool des VM de l'attribution a la même configuration et le même contenu de disques de données que la VM d'image d'origine sur laquelle l'attribution est basée. En outre, comme dans le cas dédié, vous pouvez fournir des données et des applications sur le disque de données initial à attribuer à tous les utilisateurs finaux autorisés. Chaque fois qu'un utilisateur final se connecte à un poste de travail à partir du pool, il est connecté à un poste de travail avec des disques de données dans leur état initial.

Contrairement au cas dédié, les disques de données du poste de travail virtuel reviennent à la configuration et au contenu du disque de données initial lorsque l'utilisateur final se déconnecte du poste de travail. Tous les fichiers que l'utilisateur final a pu enregistrer sur ces disques sont perdus lorsque l'utilisateur se déconnecte.

Disques de données et attributions d'applications et de postes de travail RDSH

Le cas d'utilisation principal de disques de données avec des machines virtuelles RDSH consiste à fournir des données ou des applications partagées en lecture seule à tous les utilisateurs finaux qui seront autorisés à utiliser des postes de travail basés sur une session et des applications distantes provisionnées à partir de la batterie de serveurs RDSH. Les disques de données qui sont attachés à une machine virtuelle RDSH sont disponibles pour tous les utilisateurs finaux qui se connectent à cette VM pour leurs postes de travail basés sur une session et leurs applications distantes. En outre, étant donné qu'un utilisateur final peut se connecter à différentes instances de VM chaque fois qu'il se connecte à son application ou poste de travail autorisé, rien ne garantit qu'un utilisateur final spécifique puisse accéder aux données qu'il a enregistrées sur le disque de données lors des sessions précédentes. Par conséquent, l'utilisation de disques de données pour les données personnelles dans ce scénario est généralement évitée.

Démarrage

Pour que les disques de données soient accessibles aux applications distantes et aux postes de travail virtuels provisionnés par l'espace, vous utilisez le portail Microsoft Azure pour créer les disques et les attacher à une VM d'image standard avant de la publier. À un niveau élevé, vous :

  1. Attachez les disques de données créés à la VM.
  2. Initialisez ces disques de données conformément aux étapes de la rubrique de la documentation de Microsoft Azure Attacher un disque de données géré à une VM Windows en utilisant le portail Azure. Ces étapes incluent l'initialisation des disques, la définition des volumes et le formatage des partitions en fonction de vos besoins.
  3. Ajoutez les contenus initiaux souhaités sur les disques de données.

Vous devez effectuer ces étapes avant de convertir l'image standard en image publiée. Le processus de publication d'image du système capture cet état initial des disques de données lorsqu'il ferme l'image. Après la publication de l'image, vous ne pouvez pas ajouter de disques de données à cette image fermée. Pour mettre à jour une image fermée pour une raison quelconque, y compris l'ajout d'un disque de données, vous mettez à jour l'image en fonction des informations de la section Gestion d'images publiées pour des espaces Horizon Cloud dans Microsoft Azure et de ses sous-rubriques.

Pour obtenir les étapes détaillées de préparation d'un disque de données pour une VM d'image utilisée dans Horizon Cloud, reportez-vous la section Configuration d'un disque de données pour une VM d'image dans Horizon Cloud.

Nombre de disques de données par machine virtuelle

La recommandation actuelle sur le nombre de disques de données pris en charge dans Horizon Cloud sur une VM d'image est de cinq (5) disques de données maximum. Des facteurs supplémentaires peuvent limiter le nombre de disques de données que vous pouvez attacher à une machine virtuelle, tels que les stratégies Microsoft Azure concernant le nombre de disques de données qui peuvent être attachés à une taille de VM particulière et la région Microsoft Azure dans laquelle votre espace est déployé. Reportez-vous à la rubrique de la documentation de Microsoft Azure Tailles de machines virtuelles Windows dans Azure et aux pages des types de VM différents pour les graphiques qui montrent les nombres maximaux de chaque taille de VM Microsoft Azure.

Cycle de vie des disques de données

Lorsque vous utilisez la console d'administration d'Horizon Cloud pour supprimer une machine virtuelle, le système recherche toutes les ressources associées à cette dernière et les supprime. Même si vous avez créé manuellement les disques de données dans le portail Microsoft Azure, lorsque les disques de données sont attachés à une machine virtuelle dans Horizon Cloud, le système supprime ces disques de données en même temps que la machine virtuelle.

Lorsque des instances RDSH de batterie de serveurs et des instances de poste de travail VDI sont créées à partir d'images avec des disques de données attachés, les disques de données de ces instances sont créés et supprimés automatiquement lorsque les machines virtuelles RDSH et de poste de travail sont créées et supprimées, selon le comportement standard du système.