Le commutateur virtuel sélectionne les liaisons montantes pour les machines virtuelles selon les adresses IP source et de destination de chaque paquet.

Pour calculer une liaison montante pour une machine virtuelle, le commutateur virtuel extrait du paquet le dernier octet de l'adresse IP source et de l'adresse IP de destination, les soumet à une opération XOR et obtient le résultat par le biais d'un autre calcul basé sur le nombre de liaisons montantes figurant dans l'association de cartes réseau. Le résultat est un numéro compris entre 0 et le nombre de liaisons montantes figurant dans l'association, moins un. Par exemple, si une association de cartes réseau comprend quatre liaisons montantes, le résultat est un numéro compris entre 0 et 3, puisque chaque numéro est associé à une carte réseau de l'association. Pour les paquets non-IP, le commutateur virtuel extrait deux valeurs binaires de 32 bits de la trame ou du paquet qui contiendrait l'adresse IP.

Toute machine virtuelle peut utiliser toute liaison montante de l'association de cartes réseau, selon les adresses IP source et de destination. Ainsi, chaque machine virtuelle peut utiliser indifféremment la bande passante de l'une ou l'autre des liaisons montantes de l'association. Si une machine virtuelle s'exécute dans un environnement contenant un grand nombre de machines virtuelles indépendantes, l'algorithme de hachage IP permet de répartir le trafic de façon homogène entre les différentes cartes réseau de l'association. Lorsqu'une machine virtuelle communique avec plusieurs adresses IP de destination, le commutateur virtuel peut générer un hachage différent pour chaque IP de destination. Ainsi, les paquets peuvent utiliser différentes liaisons montantes sur le commutateur virtuel qui permet d'obtenir le débit potentiel le plus élevé.

Toutefois, si votre environnement contient un nombre limité d'adresses IP, le commutateur virtuel peut faire passer le trafic uniformément via une liaison montante de l'association. Par exemple, dans le cas d'un serveur de base de données auquel accède un seul serveur d'applications, le commutateur virtuel calcule toujours la même liaison montante, car il existe une seule paire source-destination.

Configuration du commutateur physique

Pour garantir que l'équilibrage de charge basé sur le hachage IP fonctionne correctement, vous devez configurer Etherchannel sur le commutateur physique. Etherchannel rassemble plusieurs adaptateurs réseau dans un lien logique unique. Lorsque les ports sont liés dans une configuration Etherchannel, à chaque fois que le commutateur physique reçoit un paquet provenant de la même adresse MAC de machine virtuelle sur différents ports, le commutateur met à jour sa table de mémoire adressable par contenu (CAM) avec les données pertinentes.

Par exemple, si le commutateur physique reçoit des paquets provenant de l'adresse MAC A sur les ports 01 et 02, le commutateur crée les entrées 01-A et 02-A dans sa table CAM. Ainsi, le commutateur physique distribue le trafic entrant aux ports adéquats. Sans Etherchannel, le commutateur physique commence par créer un enregistrement répertoriant qu'un paquet provenant de l'adresse MAC A a été reçu sur le port 01, puis met à jour cet enregistrement pour signaler qu'un paquet provenant de l'adresse MAC A a été reçu sur le port 02. Par conséquent, le commutateur physique ne transfère que le trafic entrant sur le port 02 et certains paquets risquent de ne pas atteindre leur destination et de surcharger la liaison montante correspondante.

Exigences de configuration et limitations

  • Les hôtes ESXi prennent en charge l'association basée sur le hachage IP sur un commutateur physique ou sur des commutateurs empilés.

  • Les hôtes ESXi prennent uniquement en charge l'agrégation de liens 802.3ad en mode statique. Vous pouvez seulement utiliser une configuration Etherchannel statique avec des commutateurs vSphere standard. LACP n'est pas pris en charge. Pour utiliser LACP, vous devez disposer de vSphere Distributed Switch 5.1 ou version ultérieure ou encore de Cicso Nexus 1000V. Si vous activez l'équilibrage de charge basée sur le hachage IP sans l'agrégation de liens 802.3ad ou vice-versa, vous risquez de subir des interruptions de mise en réseau.

  • Avec l'équilibrage de charge basée sur le hachage IP, vous devez utiliser la détection de panne de réseau État de lien seulement.

  • Vous devez définir toutes les liaisons montantes de l'association dans la liste de basculement actif. Les listes des éléments en veille et inutilisés doivent être vides.

  • Le nombre de ports dans Etherchannel doit être identique au nombre de liaisons montantes figurant dans l'association.

Remarques concernant l'utilisation d'une route basée sur le hachage IP

Considérations

Description

Avantages

  • Distribution plus homogène de la charge, par rapport à une route basée sur le port virtuel d'origine ou sur le hachage MAC source, car le commutateur virtuel calcule la liaison montante pour chaque paquet.

  • Débit potentiel supérieur pour les machines virtuelles qui communiquent avec plusieurs adresses IP.

Inconvénients

  • Consommation des ressources plus élevée qu'avec les autres algorithmes d'équilibrage de charge.

  • Le commutateur virtuel ne connaît pas la charge réelle des liaisons montantes.

  • Nécessite des changements sur le réseau physique.

  • Dépannage complexe.