vSphere Network I/O Control version 3 présente une méthode de réservation de la bande passante pour le trafic système qui se fonde sur la capacité des adaptateurs physiques d'un hôte. Elle permet de contrôler de manière plus précise les ressources au niveau de l'adaptateur réseau de machine virtuelle, en suivant le modèle d'allocation des ressources de mémoire et de CPU.

Avec la version 3 de la fonctionnalité Network I/O Control, l'allocation et la réservation des ressources réseau sont améliorées sur l'ensemble du commutateur.

Modèles de réservation des ressources de bande passante

Network I/O Control version 3 prend en charge différents modèles de gestion des ressources des machines virtuelles et du trafic système relatif aux services d'infrastructure (comme vSphere Fault Tolerance).

Ces deux catégories de trafic sont différentes par nature. Le trafic système est exclusivement associé à un hôte ESXi. Le trafic réseau ne suit plus le même itinéraire lorsque vous migrez une machine virtuelle au sein de l'environnement. Dans Network I/O Control, pour fournir des ressources réseau à une machine virtuelle quel que soit l'hôte, vous pouvez configurer une allocation des ressources pour les machines virtuelles qui est valide dans l'étendue du Distributed Switch.

Garantie de bande passante pour les machines virtuelles

Network I/O Control version 3 provisionne les adaptateurs réseau des machines virtuelles en bande passante en utilisant les parts et les valeurs de réservation et de limite définis. Grâce à ces données, les charges de travail virtualisées peuvent compter sur le contrôle d'admission de vSphere Distributed Switch, vSphere DRS et vSphere HA pour s'assurer de recevoir une quantité suffisante de bande passante. Reportez-vous à Contrôle d'admission pour la bande passante des machines virtuelles.

Network I/O Control version 2 et version 3 dans vSphere 6.0

Les versions 2 et 3 de Network I/O Control coexistent dans vSphere 6.0. Chacune présente différents modèles d'allocation de bande passante aux machines virtuelles et au trafic système. Dans la version 2 de Network I/O Control, l'allocation de bande passante aux machines virtuelles se configure au niveau de l'adaptateur physique. En revanche, dans la version 3, elle peut se configurer au niveau du Distributed Switch dans son intégralité.

Lorsque vous mettez à niveau un Distributed Switch, Network I/O Control est également mis à niveau vers la version 3, sauf si vous utilisez l'une des fonctions indisponibles dans Network I/O Control version 3, comme le balisage CoS et les pools de ressources réseau définis par l'utilisateur. Dans ce cas, il est impossible de réaliser une mise à niveau sans interruption, en raison de la différence entre les modèles d'allocation des ressources des versions 2 et 3. Vous pouvez soit continuer à utiliser la version 2 pour conserver les paramètres d'allocation de bande passante des machines virtuelles, soit passer à la version 3 et personnaliser une stratégie de bande passante que vous appliquerez à l'ensemble des hôtes du commutateur.

Tableau 1. Version de Network I/O Control par rapport à la version du vSphere Distributed Switch et d'ESXi

vSphere Network I/O Control

Version vSphere Distributed Switch

ESXi

2.0

5.1.0

  • 5.1

  • 5.5

  • 6.0

5.5.0

  • 5.5

  • 6.0

3.0

6.0.0

6.0

Disponibilité des fonctionnalités

SR-IOV n'est pas disponible pour les machines virtuelles configurées pour utiliser la version 3 de Network I/O Control.